ABP Bientôt un nouveau code pétrolier pour règlementer le secteur pétrolier au Bénin ABP 36,5 milliards F Cfa pour la protection de la côte à l’Est de Cotonou et la viabilisation du site de construction logements sociaux à Abomey-Calavi ABP Signature à Malanville d’un accord de partenariat entre la FNEN-DADDO et l’ASPEB sur la transhumance transfrontalière. AIB Acquittement  de Laurent Gbagbo et procès du putsch manqué, en vedettes dans la presse burkinabè Inforpress Inforpress e Instituto Camões rubricam protocolo de cooperação para aprimoramento e capacitação profissional da agência Infropress Restauração da Capela Gótica da Igreja de Nossa Senhora do Rosário arranca em Fevereiro e será concluída em Dezembro de 2019 Inforpress Futebol: Fabrício Duarte apita jogo de apuramento da Taça das Confederações AGP Le président Ali Bongo de retour au Maroc pour sa convalescence Inforpress Fogo: Segunda fase de reabilitação do Complexo Educativo Eduardo Gomes Miranda inaugurada na sexta-feira AIB Le Burkina veut améliorer la qualité de son climat d’affaire

Première réunion annuelle de la Plateforme Africaine des Villes Propres du 26 au 28 juin à Rabat


Rabat, 22/06/2018 (MAP),La première réunion annuelle de la Plateforme Africaine des Villes Propres (ACCP) aura lieu du 26 au 28 juin courant à Rabat, avec la participation de plus de 31 pays Africains, ont indiqué, vendredi, les organisateurs.

La réunion est organiséee par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) en partenariat avec le ministère de l’intérieur, le ministère des affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, le Secrétariat d’Etat chargé du Développement Durable, le ministère de l’Environnement du Japon , le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) et l’ONU-Habitat et la ville de Yokohama, ajoutent les organisateurs dans un communiqué.

Du fait de la croissance de la population, du développement économique et de l’évolution du rythme de l’urbanisation, la pression environnementale sur les villes en Afrique devient de plus en plus importante, notamment dans le secteur des déchets dont la mauvaise gestion peut entraîner des effets néfastes sur les conditions d’hygiène et de santé des populations, souligne-t-on.

C’est ainsi que lors de la sixième Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD VI), au Kenya, les participants ont reconnu la nécessité d’une coopération continue et élargie entre les différents pays d’Afrique et ont appelé à la création d’une plateforme, pour le partage d’informations et la promotion du partenariat pour des villes propres et saines et ce pour atteindre les Objectifs du Développement Durable (ODD) dans la gestion des déchets.

La déclaration de Maputo prononcée à l’occasion de la réunion préparatoire qui s’est tenue en avril 2017 au Mozambique a marqué le lancement officiel de la Plateforme Africaine des Villes Propres, rappelle-t-on.

Cette plateforme de développement qui est ouverte aux gouvernements nationaux et locaux, aux villes, aux ONG et aux organisations internationales, s’est assignée comme objectif principal la promotion des objectifs de développement durable à travers notamment la mise en réseau et le partage des connaissances en matière de gestion des déchets entre les différents pays africains dans la perspective de villes propres et saines à l’horizon 2030.

La politique de développement du secteur des déchets qui a été adoptée par le Maroc à travers le lancement en 2008 du Programme National des Déchets Ménagers (PNDM) a permis au Royaume de cumuler une expérience en matière de collecte et d’enfouissement des déchets se traduisant par un taux de collecte en milieu urbain de 86% et un taux d’enfouissement de plus de 51%, ce qui a permis l’amélioration du cadre de vie du citoyen et de l’environnement en général.

Dans l’objectif de renforcer les acquis de cette expérience, une étude sur la stratégie nationale de traitement et de valorisation des déchets est en cours de lancement avec l’appui de la coopération Japonaise en vue d’élaborer des directives pour la sélection et la mise en oeuvre de procédés de traitement et de valorisation qui prennent en considération la nature du déchet marocain et les spécificités de chaque région, poursuit la même source.

Par ailleurs, la deuxième réunion annuelle de la Plateforme Africaine des villes propres se tiendra en mais 2019 au Japon et sera consacrée à la publication des résultats et à la promotion des décisions politiques en matière de gestion des déchets, selon le communiqué.

Dans la même catégorie