AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un dîner pour renforcer la cohésion sociale à Bouaflé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : le candidat RHDP de Prikro appelle à l’union pour assurer sa victoire AIP Côte d’Ivoire-AIP/Élections législatives : les candidats du RHDP présentés aux populations de Béoumi AIP Côte d’Ivoire-AIP/Les candidats du RHDP de la circonscription de Bodokro présentés à la population AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : Me Zehouri annonce sa candidature aux chefs traditionnels de Divo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Trois morts dans un accident de la circulation à Zuénoula AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : le maire Eric N’Koumo Mobio désigné candidat du PDCI dans la circonscription de Songon AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une fédération des victimes des crises sociopolitiques souhaite des élections législatives apaisées AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La réparation des préjudices, une condition pour la reprise des cours dans les établissements secondaires à Zuénoula AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un tournoi civilo-militaire pour promouvoir la cohésion sociale à Abidjan

Près de 4600 personnes vivent de la pêche à Sassandra


  25 Novembre      13        Agriculture (1843),

   

Abidjan, 25 nov 2020 (AIP)- Plus de 4600 hommes et femmes de nationalité ghanéenne, libérienne, ivoirienne, togolaise et malienne, acteurs de l’économie de la pêche, maritime et continentale, ont été recensés dans les activités de la pêche à Sassandra par la direction départementale de la production animale et des ressources halieutiques pour l’année 2019.

Ces personnes, au total 4680, ont des activités diverses dans le secteur de la pêche, à savoir 407 propriétaires de pirogue, 1965 pêcheurs, 81 mareyeurs, 570 revendeurs de poisson, 1538 fumeuses de poisson, 13 réparateurs de moteurs hors-bord, 14 fabricants de pirogue, 15 vendeurs d’emballages, 16 chargeurs de colis.

A cela, s’ajoutent les 7 Organisations professionnelles agricoles (OPA) du secteur et les 3 stations services de carburant hors taxe pour les pêcheurs.

En 2019, la production halieutique de Sassandra est évaluée à 5.840.373 kg, soit 5.588.412 kg de poisson, 193 404 kg de crustacés, 58 557 kg de mollusques d’une valeur de 3, 517 milliards FCFA toujours selon les chiffres de la direction départementale de la production animale et des ressources halieutiques.

Malgré ces chiffres éloquents qui témoignent du poids de l’économie de la pêche dans le département de Sassandra, l’on déplore une régression de la production.

Les populations n’ont plus accès au poisson comme il y a dix ans et la cause principale, selon les spécialistes de la production halieutique, c’est la destruction de l’environnement et le non respect des techniques de pêche.

A cet effet, le projet initiative pêche côtière- Afrique de l’ouest ( IPCAO) mis en place depuis juillet 2019 au Cap-Vert a pour objectif global de renforcer la gouvernance, la gestion et les chaînes de valeur de la pêche par la mise en œuvre de l’approche écosystémique des pêches, les outils internationaux pertinents et des partenariats innovants en matière de gouvernance dans les trois pays.

L’IPCAO est exécutée par la FAO, en partenariat avec le programme des Nations unies pour l’environnement. Il dispose d’un budget de 6,5 millions USD en financement du Fonds pour l’environnement mondial (FEM) et de 45 millions USD en cofinancement pour une période de cinq ans.

Dans ce cadre, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme des Nations unies pour l’environnement ont séjourné le vendredi 18 et samedi 19 novembre 2020 à Sassandra pour des séances de travail avec la communauté des acteurs de la pêche dudit département.

Dans la même catégorie