AGP MEF : le gouvernement guinéen et le groupe de la Banque mondiale signent un accord de financement de projet de mobilité et de connectivité rurale AGP Le Président Alpha Condé lance le numéro d’immatriculation de la direction nationale des Impôts AIP Côte d’Ivoire/ Les chefs traditionnels s’inquiètent des problèmes de cohabitation entre les communautés à Agboville AIP Côte d’Ivoire/ Une grève des enseignants paralyse l’école à Agboville AIP Côte d’Ivoire/ Un opérateur économique offre des bureaux à l’IEP Bouaflé Centre AIP Côte d’Ivoire/ La grève des établissements secondaires publics effective à Man ACP Appel à un renouveau citoyen et à la participation à la reconstruction du Congo ACP Le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo appelé à traduire en actes les attentes de la jeunesse congolaise ACP La CIME invite le nouveau Président de la République à privilégier le dialogue RDC Le Président algérien Bouteflika disposé à collaborer avec le Président élu Félix Tshisekedi

Présentation du livre « Monnaies du Congo-Kinshasa » par la Banque centrale du Congo


  5 Février      55        Arts & Cultures (2293), Economie (22032), Livres (272),

   

Kinshasa, 05 Février 2016 (ACP). – La Banque centrale du Congo(BCC) va procéder mardi prochain à Kinshasa à la présentation officielle du livre «Monnaies du Congo-Kinshasa », écrit par M. Martin Yandesa Mavuzi, retraçant l’histoire de la circulation des monnaies congolaises à partir du XVème siècle jusqu’en 2015.

M. Olivier Weyrich, éditeur du livre qui a fait cette annonce vendredi à l’ACP, a fait remarquer que cet ouvrage est le premier du genre à présenter un panorama de la numismatique (collection des monnaies) congolaise à travers le temps.

« Jusque-là aucun ouvrage traitant des monnaies congolaises de la période précoloniale à nos jours n’a été répertorié », a-t-il déclaré, soulignant que ce livre a l’avantage de mettre en avant les continuités et les ruptures des systèmes monétaires successifs.

Il a relevé que de différents objets à usage monétaire ont facilité les échanges commerciaux traditionnels en RDC.
Parmi eux l’auteur cite, les coquillages, les métaux précieux, les perles et les tissus de valeur, indiquant que ces objets ont contribué aux échanges divers durant des nombreuses années. Il fait remarquer qu’après le troc des temps anciens, est venu le numéraire des monnaies émises par la BCC sous une forme des pièces de monnaie et des billets de banque.

M. Yendesa, auteur du livre, se confiant à l’ACP, a indiqué qu’il a mené ses recherches pendant près de 30 ans en terres belges, affirmant que la monnaie congolaise est toujours liée à la politique et à l’économie du pays.

Il a fait savoir que la situation monétaire a toujours été caractérisée par des émissions intempestives des billets de banque, lesquels ont eu une durée de vie courte à cause de l’inflation monétaire ou de la conjoncture économique.

M.Yandesa est diplômé de l’Institut pédagogique national (IPN/Kinshasa), aujourd’hui Université pédagogique national(UPN). Pour ses loisirs, il s’est établi en Belgique depuis 1985, un haut lieux de la mémoire congolaise et a réussi par passion de se constituer une collection de vieilles monnaies du Congo. Ce qui lui a permis de documenter et d’écrire ce livre.

Il a estimé que la numismatique (collection des monnaies) est une discipline à développer en Afrique et particulièrement en RDC, affirmant que c’est un domaine qui est souvent négligé dans l’éducation nationale et les milieux culturels congolais.

Cette science comprend en son sein l’intérêt historique des monnaies, l’aspect artistique et technique ainsi que les monnaies soit, les plus rares ou faites en métaux précieux.

Contribution grecque à l’histoire coloniale du Congo-belge

Un deuxième livre, édité par l’édition Weyrich, est intitulé « Itinéraires et témoignages » de M. Georges Antippas, sujet grec, qui retrace de son côté de manière objective et neutre les événements qui ont caractérisé l’histoire coloniale du Congo-Kinshasa jusqu’en 1980(indépendance, sécessions, rebellions, deuxième république).

Le livre est aussi documenté comme le premier et souligne que 3 secteurs majeurs ont marqué positivement la présence grecque en RDC. Il s’agit de la musique, du domaine de la pêche et du transport urbain. Les grecs ont été les précurseurs de la musique congolaise (1949-1950) pour avoir encadré et formé les pionniers de la musique congolaise.

Les éditions Loningisa, Ngoma et Esengo furent l’œuvre des grecs, a-t-il déclaré. Un autre grec a été à la base de l’idée de mettre en circulation les bus fula-fula à la suite de l’explosion démographique de 1945. Enfin, les grecs ont brillé dans l’exploitation des poissons pour la consommation humaine. ACP/Kayu/Ndom

Dans la même catégorie