GNA NPP delayed Bolga-Bawku-Pulimakom road construction GNA Ghana to host 2021 West Africa Conference on CelebrateLAB GNA Aburihene confers ‘maawerehene’ title on President Akufo-Addo GNA Dr Kingsley Nyarko donates street lights to Kwadaso Municipal Assembly AGP Tournoi UFOA U20 : La Guinée domine la Mauritanie (1-0). AGP Nzérékoré/Insécurité : Cinq bandits présentés aux autorités préfectorales AGP Nzérékoré/Covid-19 : 21 enseignants formés en technique de communication et d’engagement communautaire AGP Guinée/Santé : La prévalence nationale des MGF est de 95% selon l’enquête démographique de Santé Publique de 2018 AGP Guinée/Covid19 : ‘’Des Covid-héros’’ récompensés  par l’Agence More & More APS GESTION DES DÉCHETS : UNE CAMPAGNE POUR UN CHANGEMENT DE COMPORTEMENT LANCÉ À TIVAOUANE

Présentation du projet de construction d’un Centre en oncologie par l’association «Elikya na biso»


  16 Novembre      3        Société (25115),

   

Kinshasa, 16 novembre 2020 (ACP).- L’association «Elikya na biso» a présenté son projet de construction d’un Centre en oncologie, projet parrainé par la Fondation Nicole Bwatshia (FONIB), lors de la clôture, samedi à Kinshasa, de la campagne dénommée «Octobre Rose Kinshasa ».

Ce projet vise à apporter des réponses à la problématique des cancers gynécologiques en République démocratique du Congo(RDC) par une prise en charge efficace et appropriée de femmes atteintes des cancers de seins, des ovaires et du col de l’utérus. La présidente de la FONIB, Mme Nicole Bwatshia a salué cette belle initiative qui bénéficie de l’appui de sa structure.

Elle a, à cette occasion sensibilisé ses pairs à la prise de conscience afin d’éradiquer ces pathologies qui ne concours pas à l’épanouissement de la femme. « La femme doit se défaire de la peur, la honte et la timidité face à ces maladies. Je vous conseille de parler de votre cas à toute personne susceptible d’apporter une solution à votre problème de santé. C’est la crainte de la discrimination qui fait que la maladie s’aggrave avant que la patiente ait été suivie et prise en charge par un spécialiste », a exhorté Nicole Bwatshia. Elle a partagé l’expérience vécue dans sa propre famille concernant la maladie du cancer de sein. Cette actrice sociale estime qu’il est inadmissible qu’en plein 21ème siècle que les femmes continuent de mourir faute de soins appropriés et d’une prise en charge de ces maladies.

Créée dans le but de prévenir et de lutter contre les cancers de seins, des ovaires et du col de l’utérus, l’association « Elikya na biso » forme les femmes sur l’auto-dépistage à partir de la recherche des boules au niveau des seins. Elle les apprend à communiquer pour briser le silence et se faire dépister dès que possible afin d’augmenter la chance d’une bonne prise en charge médicale et réduire le cas de ceux qui développent la phase de maladie du cancer.

Cette asbl s’occupe aussi de la formation des jeunes médecins aux techniques modernes de dépistage.

Dans la même catégorie