APS MOUSSA NDIAYE, GRANDE RÉVÉLATION DE LA COUPE DU MONDE U20 (FRANCE FOOTBALL) APS AMINATA DIOP SALL OFFERTE EN MODÈLE DE RÉUSSITE DANS LES DISCIPLINES SCIENTIFIQUES APS LA SÉCURITÉ SANITAIRE AU MENU D’UNE SESSION DE FORMATION ATOP SOTOUBOUA : LA POPULATION SENSIBILISEE SUR L’ALBINISME MAP Programme « Afrique créative »: Appel à candidatures ouvert jusqu’au 15 août prochain (AFD) ATOP SENSIBILISATION SUR L’USAGE INAPPROPRIE DES ANTIBIOTIQUES A LA FACULTE DES SCIENCES DE SANTE DE L’UK ATOP LA CECAP DRESSE UN BILAN POSITIF DE SES ACTIVITES DE 2018 ATOP JOURNEE MONDIALE DU DON DE SANG 2019 : LE CNTS APPELLE LA POPULATION A DONNER DU SANG POUR SAUVER DES VIES MAP Le Comité des Représentants permanents de l’UA tient à Addis-Abeba sa 38 session ordinaire avec la participation du Maroc AGP COPA America : la Colombie surprend l’Argentine de Messi (2-0)

Présentation et dédicace du livre «Pacte secret»


  20 Novembre      50        Arts & Cultures (2539), Culture (2107), Livres (302),

   

Brazzaville, 19 NOV 2016 (ACI) – Le dramaturge et nouvelliste congolais, M. Serge Loungui, a présenté et dédicacé,  à Brazzaville, son livre intitulé «Pacte secret», sous le parrainage du Forum des Gens de Lettres.

Publié en France en 2014 aux Editions Edilivre, «Pacte secret» est un recueil de 10 nouvelles qui s’étalent sur 125 pages, à travers lesquelles l’auteur peint les réalités congolaises en particulier et africaines en général.

De l’avis de la présentatrice, en l’occurrence Mme Ninelle Balenda, M. Loungui restitue ces réalités en explorant une diversité de thèmes, entre autres l’ivrognerie, la cupidité, l’hypocrisie et l’adultère. «Dans ce livre qui est sa troisième production littéraire, l’écrivain nous fait revivre un condensé des réalités congolaises», a souligné la présentatrice.

Dans la nouvelle intitulée «Pacte secret», relève Mme Balenda, l’écrivain porte un regard critique sur deux des vices qui minent la société congolaise, à savoir la cupidité et la chosification de la femme. Marc, convainc sa fiancée à nouer une idylle avec un milliardaire de leur localité, cela afin de lui soutirer l’argent nécessaire qui leur permettrait d’émigrer vers l’Europe. Julie accepte de jouer le jeu, mais finit par tomber réellement amoureuse de l’homme richissime et rompt avec son fiancé.

Dans ses notes de lecture, le critique littéraire, M. Jessy Loemba, a fait quelques observations judicieuses, en partant des faiblesses aux qualités de livre. «Le travail d’écriture ne devrait pas être une aventure en solitaire», a-t-il dit pour exhorter l’écrivain à toujours rechercher le concours des autres pour d’éventuelles corrections du manuscrit, ajoutant, en guise de reconnaissance de la richesse du livre, que «dans un style simple, clair, direct et accessible à tous, l’auteur a réussi sa composition dramatique».

Entre autres thèmes relevés par M. Loemba au cours de sa lecture critique du recueil, figurent deux thématiques majeures, à savoir l’amour et la trahison qui se retrouvent dans la plupart des nouvelles. Selon le critique littéraire, M. Loungui a réussi à explorer ces thèmes et est parvenu à «fouetter» les mauvaises mœurs en présentant des tableaux où chacun peut se mirer.

Outre «Pacte secret» qui fait l’intitulé de ce recueil, l’ouvrage comporte d’autres textes tels que «Le docteur MakokiAkokiNaye», «La mésaventure de Marie Hélène», «La belle et le fou», «Une si profonde blessure intérieure» et «Une vie de bar».

Echangeant avec le public, M. Loungui a expliqué le sens  de son activité littéraire. «J’écris aussi bien par passion que pour marquer mon engagement face aux maux de notre société. Je voudrais apporter ma modeste pierre à l’édifice culture en vue d’un mieux-être mental», a-t-il indiqué.

Déclinant totalement son identité, l’auteur s’appelle Jean Serge Loungui Malonda. Actuellement officier supérieur des Forces Armées Congolaises avec le grade de colonel, il est un ancien enfant de troupe, sorti de l’Ecole Préparatoire Général Leclerc. M. Loungui Malonda a déjà publié deux pièces de théâtre, «L’ingrat» en 2007 et «Sorcier malgré lui» en 2012.

Dans la même catégorie