AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les services des eaux et forêts en campagne contre les feux de brousse dans le Poro AIP Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Football: Le Maroc abritera la CAN féminine 2022 AGP Guinée-Politique : Démission officielle du Gouvernement de Dr Ibrahima Kassory Fofana ANGOP MUNDIAL|ANDEBOL: ANGOLA PERDE DIANTE DO QATAR NA ESTREIA GNA Speaker Bagbin condemns unruly parliamentary behaviour APS SÉDHIOU : 42 KILOS DE CHANVRE INDIEN SAISIS À BALMADOU (POLICE) GNA WACCE to empower women against violent extremism GNA NGO supports flood victims in the Upper East Region GNA FDA declares zero tolerance for unregistered products GNA High Court remands man who stabs 19-year-old to death

PRÉSIDENCE CAF : LA CANDIDATURE DE ME AUGUSTIN SENGHOR ACCEPTÉE


  8 Janvier      9        Sport (4929),

   

Dakar, 7 jan (APS) – Les candidatures d’Augustin Senghor et de Jacques Anouma à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF) ont été entérinées par la commission gouvernance de l’instance continentale réunie mardi et mercredi.

A l’issue de ses travaux, ladite commission a conclu que les candidats « Augustin Emmanuel Senghor, avocat 55 ans et Jacques Bernard Anouma, 65 ans sont autorisés à figurer sur la liste des candidats éligibles à la présidence de la CAF », rapporte le site officiel de l’instance continentale.

Il ajoute que les candidatures du président de la Fédération mauritanienne de football, Ahmed Yahya et du dirigeant des Mamelodi Sundowns, Patrice Motsepe, nécessitent « des vérifications complémentaires ».

« Leurs candidatures ont été jugées recevables. Cependant, la Commission a estimé que des vérifications complémentaires sont nécessaires avant une décision finale », indique le communiqué publié sur le site de la CAF.

« A cet effet, une audition de ces candidats sera organisée au Caire le 28 janvier », ajoute la même source, selon laquelle le président sortant, Ahmad Ahmad, est en revanche déclaré inéligible.

Le 23 novembre dernier, Ahmad avait été est suspendu de toute activité relative au football par la Commission d’éthique de la FIFA, pour une durée de 5 ans.

La chambre de jugement de la Commission d’éthique la FIFA avait jugé Ahmad Ahmad « coupable d’avoir enfreint’’ plusieurs articles du code d’éthique de l’instance mondiale, dont l’article 15 (Devoir de loyauté).

Il est accusé d’avoir également enfreint les articles 20 (Acceptation et distribution de cadeaux ou autres avantages) et 25 (Abus de pouvoir) de l’édition 2020 du Code d’éthique de la Fifa, ainsi que l’article 28 (Détournement de fonds) de son édition 2018

Dans la même catégorie