AGP Guinée/Championnat ligue1 : Le Horoya respire devant la SAG, le Fello Star renoue avec la victoire face aux Eléphants de Coléah et l’AS Kaloum battue par l’ASFAG AGP Kindia-Société : Un mort et plus de 600 millions GNF emportés dans conflit domanial à Friguiagbé AGP Kérouané-Education : Le district de Gboodou doté d’une école primaire moderne AGP Guinée-Accident de la circulation : Une cause de mortalité non négligeable ! GNA Assin North and Adansi South DISECs move to maintain peace GNA Ghana Mission in Washington, others donate $59,850 to COVID-19 Fund GNA Orange Support Centre will address SGBV issues in Ghana – UNFPA APS LE JARAAF S’ENGAGE À PAYER LA CAUTION POUR LAMINE DIACK ‘’D’ICI UNE QUINZAINE DE JOURS’’ (PRÉSIDENT) AGP Boké-Ramadan: La Fondation AMA offre des vivres à la population de la Commune Urbaine ANP La Ville de Niamey baptise deux places publiques des noms de Mounkaila Sakoira et Cheick Chaibou Ali

Présidentielle 2020 : des chefs de la région du Gbêkê promettent un vote « massif et utile » à Alassane Ouattara


  16 Octobre      22        Politique (16178),

   

Yamoussoukro , 16 oct 2020 (AIP) – Environ 2000 chefs traditionnels de la région du Gbêkê et de sa diaspora des zones forestières ont promis le vendredi 16 octobre 2020 un vote « utile et massif » au candidat Alassane Ouattara à l’élection présidentielle du 31 octobre prochain lors d’une rencontre au deuxième jour de la campagne électorale.

« Ce jour vendredi 16 octobre 2020, sur la terre des Gbêkê, je puis vous dire du haut de cette tribune, sans sourciller, sans ambages, que le retour de l’ascenseur enclenché en 2010, renouvelé en 2015, sera réitéré en 2020 par un vote utile et massif », a déclaré le porte-parole des chefs, Nanan N’goran Koffi 2 par ailleurs chef du canton Nanafouè.

Le Chef de l’Etat sortant entamait ainsi la phase active de la campagne pour sa réélection par ces échanges avec les têtes couronnées  du grand centre du pays qui ont imploré les mânes afin de lui assurer une victoire éclatante.

«A quelques semaines de l’élection présidentielle mon parti et de nombreux citoyens m’ont demandé d’être candidat puisque la Constitution me le permet. J’ai accepté de faire cela par devoir citoyen et pour aider notre pays », a-t-il expliqué à ses hôtes à qui il a demandé de sensibiliser tous leurs concitoyens à se préparer à aller aux urnes le samedi 31 octobre pour désigner le nouveau Président de la République de Côte d’Ivoire car  il n’y aura ni « report » du scrutin, ni « transition » politique.

(AIP)

Dans la même catégorie