AIP Des planteurs de cacao de Touleupleu appellent à un climat apaisé AIP Présidentielle 2020 : La popularité de Ouattara facilite la tâche à son équipe de campagne à Bouaflé (Allomo Paulin) ANG Diplomacia /Embaixador do Canadá promete reforçar laços de cooperação com Guiné-Bissau ANG Comércio/Lançada campanha sobre sensibilização e consumo de produtos locais na UEMOA AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Le délai du retrait des cartes d’électeur prorogé au 25 octobre (CEI) ANG Clima/Setembro de 2020 foi o mais quente desde que há registros APS PROJET ENERGIE OMVG : 2200 IMPACTÉS DE KAFFRINE INDEMNISÉS À HAUTEUR DE 800 MILLIONS APS ENTRÉE AU SÉNÉGAL : UN TEST NÉGATIF DE CINQ JOURS SERA EXIGÉ À PARTIR DE MERCREDI (MINISTRE) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: La CEI regroupe les centres de retrait des cartes d’électeur à Gagnoa AIP Après la suspension du mot d’ordre de grève de la FESCI, l’école toujours fermée à Bédiala et à Zoukougbeu Des parents et élèves venus s’informer

Présidentielle 2020 : KKB promet une redistribution équitable de la croissance


  17 Octobre      11        Politique (12071),

   

Divo, 17 oct. 2020 (AIP) – Dénonçant la répartition actuelle des dividendes de la croissance économique de la Côte d’Ivoire au sein de la population, le candidat indépendant à la présidentielle d’octobre 2020, Kouadio Konan Bertin, dit KKB, a promis œuvrer pour une redistribution équitable de celles-ci, s’il est élu président de la République le 31 octobre 2020.

Il a fait cette promesse au meeting d’ouverture officielle de sa campagne, samedi 16 octobre 2020, au stade municipal de Divo. « Je serai le Président de la Prospérité », a-t-il déclaré, rappelant que 12 millions d’ivoiriens vivent sous le seuil de pauvreté, pendant qu’une minorité profite seule des fruits de la croissance.

Pour KKB, avec une croissance annuelle de 8% de l’économie ivoirienne, annoncée par certains experts, « la Côte d’Ivoire serait l’un des pays les plus riches d’Afrique ». Pourtant, déplore-t-il, « l’injustice sociale » reste de mise.

Il promet être un président de « l’équité et de la justice sociale ». Pour se faire, a-t-il annoncé, « ma première mesure sera de créer un revenu minimum universel mensuel, fixé à 25 000 CFA, distribué à tous les foyers sans ressources ». Cela permettra, selon lui, d’en finir définitivement avec l’extrême-pauvreté.

Dans la même catégorie