AGP Gabon/Agriculture: Les ministres de la CEEAC en conclave à Libreville AGP Gabon/Education: La CONASYSED réclame les travaux du dialogue social AGP Gabon: Les centrales syndicales des agents publics lancent un mouvement d’humeur MAP Côte d’Ivoire/présidentielle : un mort et des blessés dans des affrontements MAP Hausse de 51% des engagements de la BAD en faveur des Etats fragiles sur 2014-2019 MAP Gabon : découverte des plus hautes mangroves du monde atteignant 60 mètres ANP Lancement des travaux de construction de la cimenterie de Kao : Concrétisation d’un projet longtemps attendu ! APS LES CHANTIERS DE L’OMVG RÉALISÉS À 95 % À KAOLACK (SG) APS MATAR BÂ PARTICIPE À UN SOMMET INTERNATIONAL SUR LA LUTTE CONTRE LE DOPAGE GNA UN 75th Anniversary: Time for sober reflection

Présidentielle 2020: Les imams du Bafing prient pour un scrutin paisible


  17 Octobre      10        Politique (12046),

   

Touba, 17 oct 2020 (AIP)- Au total, 312 imams venus des trois départements de la région du Bafing, à savoir Touba, Ouaninou et Koro, soutenus par le ministre Moussa Sanogo et d’autres cadres, ont prié le jeudi 15 octobre 2020 pour une élection présidentielle paisible, le 31 octobre en Côte d’Ivoire.

Réunis à la grande mosquée de Touba, ils ont lu intégralement le Saint Coran et immolé deux bœufs, afin d’implorer la clémence de Dieu pour que le scrutin se tienne sans heurts.

« Cette action religieuse s’inscrit dans la volonté de tous les imams de la région de contribuer à la consolidation de la paix, surtout pour la tenue d’élections paisibles », a dit l’imam de la grande mosquée de Touba, président régional du COSIM, El Hadj Fadiga Anlidjou. Il a rappelé que tous les guides religieux musulmans avaient décidé ensemble de prier pour des élections apaisées, le jour de l’ouverture de la campagne.

Par ailleurs, El Hadj Fadiga Anlidjou a profité de l’occasion pour annoncer le report des festivités marquant la célébration du Mahoulid qui coïncide avec le jour du scrutin. Cela, en vue de permettre à tous de s’acquitter librement de son devoir citoyen.

« Nous avons besoin de paix et de cohésion sociale. C’est pourquoi, nous saluons cette initiative des imams car c’est ce dont notre pays a le plus besoin en cette période électorale. Les guides religieux sont plus proches de Dieu et leurs prières seront acceptées » a affirmé la sénatrice, Sarra Sako Fadiga.

« Nous sommes tous des Ivoiriens et aimons notre pays. Votre contribution, honorables chefs religieux, en cette période, est immense. Vous participez activement à la consolidation de la cohésion sociale. Au retour dans vos localités respectives, demandez à vos fidèles de retirer leurs cartes d’électeur et participer au scrutin dans la quiétude », a renchéri le secrétaire général de préfecture, Achy Yapi Alexandre.

Dans la même catégorie