APS AFROBASKET MASCULIN 2021 : LE SÉNÉGAL DÉMARRE LES ÉLIMINATOIRES CONTRE LE KENYA APS UN ANCIEN INTERNATIONAL PARIE SUR LA GÉNÉRATION ACTUELLE POUR UN SACRE CONTINENTAL AIP Météo: des activités pluvio-orageuses annoncées dans le Sud du pays (Sodexam) AIP Ouverture de a 37e session de la Conférence ministérielle de la Francophonie ouverte AIP Près de 4600 personnes vivent de la pêche à Sassandra AIP Une journée de « consolidation des acquis de la paix » organisée à Danané Inforpress Presidente da Câmara Municipal do Porto Novo destaca importância da formação de cuidadores de dependentes Inforpress São Vicente: CNPD espera mudança de lei de protecção de dados ainda este ano ANP Lancement à Tahoua du festival des diversités culturelles sous le sceau de la paix, l’inclusion sociale et le développement GNA GES Directors, PROs urged to intensify education on the GLRP

Présidentielle 2020 : un scrutin satisfaisant malgré des incidents (Observateur Fondation Djigui)


  1 Novembre      13        Politique (13013),

   

Abidjan, 1er nov 2020 (AIP)- La Fondation Djigui la grande espérance (FDGE), qui a déployé 1.052 observateurs dans le cadre de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, note qu’en dépit des incidents relevés par endroits, le scrutin s’est déroulé dans des conditions satisfaisantes de transparence et de crédibilité.

Au terme de son rapport présenté le dimanche 1er octobre 2020 au cours d’une conférence de presse, le porte-parole de cette mission Moustapha Soumahoro, a souligné que le jour du scrutin, 1052 lieux de vote sur l’ensemble du territoire national, principalement en milieu urbain soit 5108 bureaux de vote ont pu être observés, soit environ 23% de l’ensemble des 22.381 bureaux de vote.

La mission a pu observer une affluence des électeurs dans les bureaux de vote observés, notamment dans les communes d’Abidjan avec un pic dans la matinée mais le rythme a faibli dans l’après-midi.

A l’intérieur du pays, une forte mobilisation a été généralement observée dans les régions du Nord et du centre nord tandis que l’affluence était faible dans les régions du centre ouest et du centre est.

Selon M. Soumahoro la participation globale a été ordonnée et calme, d’une part dans certaines régions et districts et les électeurs ont pu voter dans la sérénité sans incidents majeurs.

D’autre part, elle a été émaillée d’incidents et parfois de violences entraînant l’interruption du processus électoral. Dans les bureaux où il n’y a pas eu d’incidents, les procédures de vote ont été respectées par les membres des bureaux de vote en présence des représentants des candidats.

Il en ressort que 79% d’entre eux avaient ouvert à l’heure légale (8Heures), 14% ont ouvert au-delà de l’heure légale avec des retards excédant quelques fois plus d’une heure, 7% des bureaux observés ont soit été relocalisés soit n’ont pas été ouverts au moment du passage de leurs équipes.

La Fondation a constaté que les bureaux de vote observés dans leur grande majorité ont fermé à l’heure légale soit 18H. Certains bureaux, du fait d’incidents, ont fermé plus tôt que prévu.

D’autres, du fait de retards observés à l’ouverture, ont fermé au-delà de 18H. Le dépouillement a été public et conforme aux dispositions légales. Pour la période post-électorale, les observateurs de la Fondation Djigui exhortent l’ensemble des parties prenantes au processus électoral et les acteurs politiques à œuvrer pour la paix et la stabilité afin de consolider la démocratie et l’état de droit.

La Fondation Djigui est une organisation non gouvernementale qui œuvre pour la promotion de la dignité humaine, afin d’avoir un monde où règne la paix et la justice.

Dans la même catégorie