NAN Commission, NGO train youths on peace building NAN Nigerian develops app connecting Africa, Japan NAN Securing Information System, a must for service delivery, says NITDA ACI CONGO : LE ROTARY CLUB INVITE LES JEUNES DE LA RDC ET DU CONGO A DEVENIR DES LEADERS ACI CONGO : SIGNATURE DE TROIS CONVENTIONS DE FINANCEMENT POUR 21 GROUPES DE PRODUCTEURS NAN Nigeria loses 300,000 tonnes of sugar to smugglers annually — Dangote NAN FRSC warns personnel against delay in response to distress calls ANP Modernisation Etat : adoption d’une loi modernisant le système de l’état civil au Niger ANP Niger : un atelier bilan du 4ème recensement général de la population et de l’habitat en prélude au 5ème RGPH en 2021 NAN BNHA approves Ortom’s request to appoint 26 Special Advisers

Présidentielle en RDC: l’opposant Martin Fayulu saisit la cour constitutionnelle pour un deuxième décompte des voix


  12 Janvier      29        Photos (21094), Politique (23356),

   

Kinshasa, 12/01/2019 (MAP) – L’opposant congolais Martin Fayulu, arrivé deuxième selon les résultats provisoires des élections présidentielles du 30 décembre en République démocratique du Congo (RDC), a saisi la cour constitutionnelle pour exiger un deuxième décompte des voix.

« La requête demande l’annulation des résultats proclamant Félix Tshisekedi président de la République », a indiqué à la presse l’avocat du candidat malheureux, Toussaint Ekombe, notant que « la requête a été introduite hier (vendredi) et aujourd’hui nous sommes venus récupérer les récépissés de cette requête ».

Selon les résultats provisoires publiés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), dans la nuit de mercredi à jeudi, Félix Tshisekedi a obtenu 7.051.013 suffrages valablement exprimés, soit 38,57%, suivi de l’opposant Fayulu avec 34,8% tandis que le candidat du pouvoir Emmanuel Ramazani Shadary est arrivé en troisième position avec 23,8%.

Pour Martin Fayulu, « la vérité des urnes » sortirait d’un deuxième décompte des voix.

Selon la loi électorale, peuvent contester les résultats provisoires de l’élection présidentielle : le parti politique ou regroupement politique ayant présenté un candidat ou son mandataire. La loi dit aussi que le candidat indépendant ou son mandataire peuvent contester, selon le cas, les résultats.

Le délai d’examen du contentieux est de sept jours à compter de la date de saisine de la Cour constitutionnelle. La prestation du serment du nouveau Président de la République est fixée au 22 courant.

Toujours dans le cadre des élections générales en RDC, la coalition des partis alliés au président sortant Joseph Kabila a gardé la majorité à l’assemblée nationale de la RDC avec plus de 250 sièges sur les 500, selon des résultats provisoires publiés par la Commission électorale.

Dans la même catégorie