APS LOUGA : 98% DES HABITANTS ONT ACCÈS À L’EAU POTABLE (DIRECTEUR SDE) APS LE BEC-DE-LIÈVRE, UNE MALADIE « SOUS-ÉVALUÉE » AU SÉNÉGAL (CHIRURGIENNE) GNA Chinese company ordered to stop operation after woman got electrocuted GNA IMMILAC holds induction ceremony and end of year get-together GNA African governments must prioritise agro-ecology in climate change strategies MAP Kenya: Arrestation à Mombasa d’un puissant homme d’affaires en possession d’un kilogramme d’héroïne MAP Une quarantaine de pays africains participent à la Conférence ministérielle africaine sur l’appui de l’Union Africaine au processus des Nations Unies sur le différend régional au sujet du Sahara marocain, prévue demain à Marrakech APS MODERNISATION DES MARCHÉS : L’UNACOIS-JAPPO RAPPELLE LES INSTRUCTIONS DU CHEF DE L’ETAT AIP Côte d’Ivoire: Les légionnaires de Marie du diocèse de Man se retrouvent à Biankouma pour leur bilan annuel APS LE SÉNÉGAL AU CONCOURS DE DICTÉE PAUL GÉRIN LA JOIE AVEC MOUHAMED GAYE ET SOLENNE COLY

Présidentielle en RDC: l’opposant Martin Fayulu saisit la cour constitutionnelle pour un deuxième décompte des voix


  12 Janvier      24        Photos (20693), Politique (22290),

   

Kinshasa, 12/01/2019 (MAP) – L’opposant congolais Martin Fayulu, arrivé deuxième selon les résultats provisoires des élections présidentielles du 30 décembre en République démocratique du Congo (RDC), a saisi la cour constitutionnelle pour exiger un deuxième décompte des voix.

« La requête demande l’annulation des résultats proclamant Félix Tshisekedi président de la République », a indiqué à la presse l’avocat du candidat malheureux, Toussaint Ekombe, notant que « la requête a été introduite hier (vendredi) et aujourd’hui nous sommes venus récupérer les récépissés de cette requête ».

Selon les résultats provisoires publiés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), dans la nuit de mercredi à jeudi, Félix Tshisekedi a obtenu 7.051.013 suffrages valablement exprimés, soit 38,57%, suivi de l’opposant Fayulu avec 34,8% tandis que le candidat du pouvoir Emmanuel Ramazani Shadary est arrivé en troisième position avec 23,8%.

Pour Martin Fayulu, « la vérité des urnes » sortirait d’un deuxième décompte des voix.

Selon la loi électorale, peuvent contester les résultats provisoires de l’élection présidentielle : le parti politique ou regroupement politique ayant présenté un candidat ou son mandataire. La loi dit aussi que le candidat indépendant ou son mandataire peuvent contester, selon le cas, les résultats.

Le délai d’examen du contentieux est de sept jours à compter de la date de saisine de la Cour constitutionnelle. La prestation du serment du nouveau Président de la République est fixée au 22 courant.

Toujours dans le cadre des élections générales en RDC, la coalition des partis alliés au président sortant Joseph Kabila a gardé la majorité à l’assemblée nationale de la RDC avec plus de 250 sièges sur les 500, selon des résultats provisoires publiés par la Commission électorale.

Dans la même catégorie