APS CORONAVIRUS : 6 DÉCÈS ET 267 NOUVELLES INFECTIONS, UNE PROPAGATION TOUJOURS DIFFUSE APS LOUISE MUSHIKIWABO À DAKAR LE 26 JANVIER POUR LE LANCEMENT D’UN PORTAIL SUR L’ÉGALITÉ FEMME-HOMME. GNA Allow the President to take decisions-Prince Mba tells Think-tanks and Communicators GNA Public sector account officers to benefit from IPSAS certification programme GNA GFA to close down centers that violate COVID 19 protocols GNA « Let’s show love to underprivileged in society » – NPP Women’s Organiser GNA Election Petition: Petitioners’ lawyers want to delay “42 days clock,”- Oppong Nkrumah GNA We are shocked at the Supreme Court timelines for the Election Petition trial- Spokesperson GNA Nose mask wearing: Police arrest 282 in two days GNA Police Ladies share spoils with Thunder Queens FC

Prisca Manyala appelle les étudiants du Congo au calme et à la patience


  13 Janvier      14        Education (4120),

   

Kinshasa, 13 Janv. 2021 (ACP).- La présidente nationale des étudiants du Congo, Prisca Manyala, a appelé mercredi au cours d’un entretien avec l’ACP, les étudiants de la République Démocratique du Congo au calme et à la patience après des manifestations qui ont lieu à l’Est du pays et celles projetées dans un proche avenir dans plusieurs autres universités pour exiger la reprise immédiate des activités académiques.

 

Elle a fait savoir à cet effet qu’elle est en train de mener des démarches auprès des autorités gouvernementales en vue d’obtenir d’une part, la reprise effective des cours dans un bref délai et d’autre part, de s’assurer d’une meilleure prise en charge en termes de kits de protection afin de faire face à cette deuxième vague de la Covid-19.

 

Elle a toutefois reconnu la dangerosité de cette pandémie, affirmant que cette mesure prise par les autorités vise également à protéger l’ensemble de la communauté universitaire. « La situation sanitaire est assez inquiétante parce que cette deuxième vague est cruelle.

Et comme nous le savons, dans les universités, il n’y a pas que les jeunes étudiants, il y a aussi les personnes âgées. Et donc, nous ne pouvons que comprendre le devoir qu’a l’État dans sa souveraineté de protéger les étudiants et le corps enseignant », a renchéri Mlle Manyala avant d’ajouter : « Je comprends  aussi le ras-le-bol de mes camarades étudiants et cela trouve son fondement. Mais je les appelle une fois de plus au calme et à la patience ».

 

Il sied de rappeler que c’était depuis le 05 janvier dernier que la reprise des activités tant académiques que scolaires devrait avoir lieu dans l’ensemble du territoire national, jusqu’à présent, aucune date n’a été fixée par les autorités compétentes pour assurer cette reprise.

Dans la même catégorie