ANP L’ambassadeur du Nigéria reçu par le Chef d’État du Niger ANP Maradi: Lancement d’une campagne sur de la planification familiale APS Cité du savoir de Diamniadio, un futur  »écosystème » pour la création d’entreprises et de start-up (Responsable) APS L’État invité à anticiper les pertes d’emplois liés au numérique APS Saint-Louis: Inhumation des quatre pêcheurs retrouvés morts au Cap-Vert APS Médias: Macky Sall plaide pour un message positif sur l’Afrique NAN Nigerian Army destroys bandits’ camp in Zamfara, Northwest Nigeria NAN Abuja chamber calls for strengthening of Nigeria-India economic ties MAP Rwanda : 14 mineurs tués dans l’éboulement d’une mine dans l’est du pays ATOP UNE JOURNEE PORTE OUVERTE SUR LA GEOGRAPHIE A L’UNIVERSITE DE KARA

Prix de l’excellence scientifique: Les meilleurs chercheurs récompensés


  17 Décembre      9        Innovation (317), Science (527), Société (46289),

   

Ouagadougou, 16 déc. 2018 (AIB) – Le ministère en charge de la recherche scientifique a décerné vendredi, quatre prix spécifiques d’un montant de 10 millions chacun, à des chercheurs et à des chercheuses, au cours de la première édition du prix de l’excellence de la recherche scientifique.
Le Prix d’excellence sur le domaine des sciences de l’homme et des sociétés a été décerné à Roger Zerbo pour ses recherches sur «L’Etude des enjeux anthropologiques,  la prise en charge des malades au Burkina Faso».
Mme Diallo/Koné Martine est la seule lauréate qui a reçu deux prix
Le deuxième Prix d’excellence sur le domaine des sciences, de l’éducation et de la formation a été remporté par Jean Claude Bationo de l’Université Norbert Zongo de Koudougou pour son travail sur les «Pratiques de l’Allemand et culture des langues étrangères».
Le troisième Prix d’excellence sur le domaine des sciences de la santé a été remporté par Roch Dabiré du Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST) qui a travaillé sur la «Lutte anti-vectorielle contre le paludisme».
Le quatrième Prix d’excellence sur le domaine des sciences agricoles et environnementales a été décerné à Mme Diallo/Koné Martine pour ses recherches sur les «Evaluations de l’impact des activités anthropiques sur la qualité des ressources en eau et la mise en œuvre de technologies de dépollution».
En plus de ces quatre prix officiels, quatre prix spéciaux ont été également décernés dont deux d’une valeur de 1 million chacun, par le ministère en charge de la recherche scientifique.
Il s’agit du Prix spécial jeune, récompensant le meilleur chercheur tout domaine confondu âgé de moins de 40 ans. Il a été remporté par Issa Wonni du CNRST pour ses recherches sur «Les pathogènes majeurs du riz».
Le second Prix spécial femme, lui a récompensé la meilleure chercheuse tout domaine confondu.
Une photo de famille a mis fin à sa cérémonie
Il a été remporté par le Pr Sanata Bamba de l’Université Nazi Boni de Bobo-Dioulasso pour ses travaux sur une maladie parasitaire grave chez les femmes enceintes qui conduit à des avortements et des mort-nées.
Le troisième prix spécial d’un montant d’un million a été décerné par la mairie de Bobo-Dioulasso. Il récompense le meilleur chercheur travaillant dans le domaine de l’urbanisation.
Ce prix est revenu à Mme Diallo/Koné Martine pour ses recherches sur les «Evaluations de l’impact des activités anthropiques sur la qualité des ressources en eau et la mise en œuvre de technologies de dépollution».
Le quatrième Prix spécial de l’Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA) doté d’un million 500 mille francs a récompensé la meilleure plus jeune femme travaillant dans le domaine de la santé.
Il a été remporté par Chérif Kaba Kariama Combasseré pour ses recherches sur «La contribution pour la découverte d’un traitement et ou d’un vaccin efficace contre le paludisme  de l’Université Nazi Boni de Bobo-Dioulasso».
Cette première édition du prix de l’excellence de la recherche scientifique a été parrainé par le Pr  Yvonne Bonzi/Coulibaly et le Dr Jean Noel Pooda.
Au nom des deux, le Dr Pooda a affirmé que le prix lance le Burkina Faso sur la bonne trajectoire.
«Ce prix qui vise à récompenser les travaux de recherche scientifique d’un individu ou d’une équipe pouvant contribuer de manière significative au progrès de la science ainsi qu’au développement économique sociale et culturel du Burkina Faso, est une voie royale d’émulations saines entre les scientifiques», a-t-il affirmé.
Selon  le patron de la cérémonie, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, en créant ce prix, son gouvernement «démontre une fois de plus sa volonté de faire de la recherche scientifique, un puissant levier de progrès économique et social de notre pays».
«Nous avons l’ambition de faire de la recherche scientifique et de l’innovation, le moteur de la transformation structurelle de l’économie Burkina Faso» a-t-il affirmé.

WIS/ak

Dans la même catégorie