MAP Le Nigeria signale 22 cas mortels de diphtérie depuis décembre 2022 MAP Nouakchott abrite fin février le Forum économique maroco-mauritanien MAP Côte d’Ivoire-Maroc : Une coopération excellente et une symbiose absolument parfaite entre les diplomaties des deux pays (diplomate) MAP Coupe Davis/Groupe Mondial II : Le Maroc affronte la Côte d’Ivoire les 4 et 5 février à Abidjan MAP Le Pape François condamne de « cruelles atrocités » en RDC « qui couvrent l’humanité de honte » ACP Kibali Gold Mine paie 1,2 milliard USD des taxes et redevances en 2022 ACP La RDC et le Congo Brazzaville pour la valorisation de leurs patrimoines touristiques ACP Classement « Transparency International » : la RDC gagne trois points dans la lutte anticorruption ACP La chine conserve la place du premier investisseur étranger en RDC ANP Niger : Une délégation de ministres Néerlandais au Cabinet du Président de la République

Procès contre Meta: Le régulateur nigérian demande une pénalité de 70 millions de dollars


  5 Octobre      27        Economie (17217), Technologie (777),

   

Abuja, 05/10/2022 (MAP) – Un organisme de réglementation de la publicité nigérian a intenté un procès à Meta, accusant le propriétaire de Facebook et WhatsApp de publier des publicités non autorisées et demandant une amende de 30 milliards de naira (70 millions de dollars).

Le procès intenté devant un tribunal local par le Conseil de régulation de la publicité du Nigeria, ou ARCON, est la dernière action du régulateur qui, selon les analystes, pourrait nuire aux entreprises dont la croissance dépend fortement des publicités numériques.

Les lois nigérianes sur la publicité exigent que le régulateur approuve les publicités sur la base de certains critères, avec la participation d’un praticien de la publicité de la plus grande économie d’Afrique.

« Avant de diffuser quoi que ce soit, il faut d’abord le vérifier et le faire approuver par l’ARCON avant de l’exposer », a déclaré l’agence mardi, ajoutant que « tout ce qui n’a pas été contrôlé et approuvé par l’ARCON constitue une violation de notre loi ».

Un porte-parole de Meta a déclaré que l’entreprise ne commente pas les actions en justice en cours.

L’autorité de régulation a publié certains détails du dossier judiciaire, notamment une demande de déclaration selon laquelle « la publication et l’exposition continues de diverses publicités destinées au marché nigérian sur les plateformes Facebook et Instagram par Meta Platforms Incorporated, sans s’assurer qu’elles sont vérifiées et approuvées avant d’être exposées, sont illégales, illicites et constituent une violation de la loi sur la publicité en vigueur au Nigeria ».

Le gouvernement nigérian a déclaré que l’affichage de publicités non approuvées par Meta a entraîné une perte de revenus pour le pays, sans fournir de détails.

L’agence a mis en garde contre « la publicité non éthique et irresponsable sur l’espace publicitaire du Nigeria ».

Dans la même catégorie