ANP Dosso : annulation du scrutin régional et des municipales dans 8 communes ANP Tahoua : Saisie de 155 briques de chanvre indien au poste de douane de Tsernaoua ANP Diffa: Le Ministre des transports en visite de travail dans la région APS LES ’’PARTENARIATS PUBLIC-PRIVÉ’’ AU MENU D’UNE RENCONTRE (COMMUNIQUÉ) APS DU MATÉRIEL MÉDICAL D’UNE VALEUR DE 80 MILLIONS FCFA À L’HÔPITAL RÉGIONAL DE DIOURBEL APS SONACOS : INSTALLATION PROCHAINE D’UNE DIRECTION D’ACHAT GRAINES APS FORCE COVID-19 : 5 MILLIARDS AUX ARTISANS DE SAINT-LOUIS, LOUGA ET MATAM APS GRAINES D’ARACHIDE : 12.503 TONNES DÉJÀ COLLECTÉES À LOUGA, UN RECORD (DG SONACOS) APS L’ÉTUDIANTE DIARY SOW EST ENTRÉE EN CONTACT AVEC SES PROCHES APS CORONAVIRUS : 6 DÉCÈS ET 300 NOUVELLES CONTAMINATIONS RAPPORTÉS VENDREDI

Processus de mise en œuvre de la ZLECAF : 34 sur 54 pays signataires de l’accord l’ont ratifié (Rapport)


  7 Décembre      35        Société (27578),

   

Niamey, 07 Déc (ANP)- Le Président de la République Issoufou Mahamadou, champion de la ZLECAF, a présenté son rapport sur le processus de mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale Africaine (ZLECAF) pour la période de février à novembre 2020, lors de la 13ème session extraordinaire de la conférence des Chefs d’ Etat et de gouvernement de l’Union Africaine tenue virtuellement le samedi 5 décembre 2020.

Ce rapport fait ressortir qu’à la date du 30 novembre 2020, 34 pays ont ratifié l’accord parmi les 54 pays qui l’ont signé. Sur le continent, seul l’Erythrée n’a pas encore paraphé l’accord de la zone de libre-échange continentale africaine.

Cependant, a rappelé le Président Issoufou Mahamadou, champion de la ZLECAF, le processus des négociations en vue de l’adoption a été interrompu par la survenue de la pandémie de la COVID-19 qui a impacté tous les domaines de la vie socioéconomique et politique de nos Etats

Grâce à la technologie, les négociations ont redémarré avec l’utilisation de l’internet.

‘’À cet égard, j’appelle tous les pays concernés à ratifier et à déposer leurs instruments de ratification avant le 31 décembre 2020’’ a déclaré le Président Issoufou Mahamadou dans son rapport.

Abordant la question des règles tarifaires, le rapport annonce que certains États membres et unions douanières ont fait observer qu’ils devront compléter les règles d’origine avant de finaliser les offres tarifaires, car il existe un lien entre les règles d’origine et les offres tarifaires.

Pour cela, le Président Issoufou Mahamadou a recommandé dans son rapport ‘’de lancer le démarrage des échanges commerciaux sur la base de règles d’origine déjà convenues, et également aux Ministres de Commerce de notre Union d’établir un programme de travail sur une période de six mois pour conclure les questions en suspens sur les règles d’origine’’.

Pour le secteur des échanges commerciaux, le champion de la ZLECAF a demandé à tous les Etats de soumettre dans les brefs délais leurs listes d’engagements spécifiques pour les cinq (5) secteurs (les services aux entreprises ; les communications ; les finances ; le tourisme et les transports) d’ici juin 2021.

Par ailleurs, le rapport rappelle que depuis juillet 2019, le Système panafricain de paiement et de règlement a été lancé. Depuis lors, un cadre juridique pour le PAPSS est en préparation et son élaboration doit être accélérée.

Compte tenu de la résurgence de la pandémie de la COVID-19, le Président Issoufou Mahamadou a recommandé aux Etats parties d’encourager le commerce électronique pour contourner les effets qu’impose la pandémie aux Etats.

‘’Nous devons donc maintenir cette dynamique pour la mise en œuvre intégrale, rapide et efficace de l’Accord de la Zone de libre-échange continentale africaine‘’ a-t-il laissé entendre dans son rapport.

Pour Issoufou Mahamadou du Niger, la création de la Zone de libre-échange continentale africaine soulève beaucoup d’espoir, l’espoir d’une Afrique en marche vers le développement inclusif et durable.

Pour terminer, le Président Issoufou Mahamadou a soutenu que ‘’notre génération est en train de réussir une de ses missions. Avançons donc avec détermination vers l’intégration de notre continent en mettant en œuvre non seulement la ZLECAF mais aussi les autres projets de l’agenda 2063’’. Rappelons que le secrétariat général de la ZLECAF a son siège à Accra au Ghana.

Dans la même catégorie