ACP L’épidémie d’Ebola dépasse le cap de 1900 cas au Nord-Est de la près de 10 mois après sa déclaration AIP Côte d’Ivoire/ Don de kits d’accouchement aux mamans de la maternité du CHU de Yopougon MAP La Chambre des représentants poursuit l’institutionnalisation de la coopération avec les parlements africains sur la base d’une diplomatie solidaire (M. El Malki) ACP RDC: Les travaux de réparation des dragues d’Inga presque terminés, selon l’Ir Ngoyi AIP Côte d’Ivoire-PS Gouv 2019-2020/ Les villes doivent se soutenir dans leur développement (Ministre) ACP RDC: Trois missions d’observation électorale recommandent la révision de la loi électorale MAP Attaque contre une église dans le nord du Burkina Faso: trois morts ACP RDC: La DGM accorde deux mois aux étrangers en séjour irrégulier en RDC pour se mettre en ordre AIP Côte d’Ivoire/ Célébration éclatée des festivités socio-culturelles dans les maternelles de l’IEP de Niakara ACP Entrée en fonction du chef de la maison civile du Président de la République

Processus de transformation structurelle : les opportunités du numérique mises en exergue


  5 Mars      46        Téchnologie (937),

   

Dakar, 5 mars (APS) – L’innovation technologique et l’émergence numérique offrent des opportunités infinies pour accélérer le processus de la transformation structurelle, a relevé le ministre de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l’Economie numérique, Abdoulaye Baldé.
Ils posent les fondations permettant d’atteindre « les objectifs de renforcement de la gouvernance institutionnelle », a souligné M. Baldé qui intervenait, lundi, lors d’un atelier sur le thème « L’économie numérique pour une croissance inclusive au Sénégal ».
Selon lui, ce thème « interpelle dans un contexte de digitalisation de plus en plus marqué par la chaîne de valeur du développement socio-économique ».
Le numérique reste un catalyseur pour tous les secteurs de production des biens et des services et contribue à renforcer la participation à des réseaux économiques de plus en plus vaste, a-t-il souligné.
Le gouvernement, a-t-il rappelé, « conscient de l’énorme potentiel et de l’effet catalyseur des télécommunications et des technologies de l’information et de la communication (TIC), est en train de créer les meilleures conditions pour booster l’économie nationale, à travers l’économie numérique ».
Dans ce contexte, le Sénégal a élaboré une stratégie nationale Sénégal numérique 2025.
M. Baldé a indiqué que les réformes déjà adoptées dans le cadre de la mise en œuvre de cette stratégie constituent ainsi une première série d’actions qui offre l’opportunité d’accroître l’accès et l’usage du service haut débit par la population et de promouvoir l’essor d’une économie numérique compétitive et inclusive.
« Dans la nouvelle stratégie, nous voulons atteindre le 10% du PIB national à l’horizon 2025, créer plus de 20 mille emplois et atteindre les 12% en ce qui concerne la part des recettes », a-t-il affirmé.
A travers l’accès 2 de la stratégie de politique e-gouvernement du Sénégal, a-t-il poursuivi, une administration connectée au service du citoyen et des entreprises, le Sénégal se propose de dématérialiser les services de l’administration, afin d’améliorer leur efficacité et accessibilité pour les citoyens.
Selon la directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal, Louise Cord, « malgré la réalisation des certaines réformes stratégiques et ambitieuses au Sénégal, beaucoup d’obstacle restent encore à surmonter ».
Parmi ces obstacles, elle a cité la pénétration du haut débit mobile au Sénégal qui demeure encore faible avec des prix élevés.
« On observe également des fractures numériques importantes entre Dakar et les villes secondaire, et même entre les quartiers d’une même ville », a indiqué Mme Cord, avant d’ajouter que tout cela démontre qu’il faudrait unir les efforts et travailler ensemble pour réaliser un saut numérique.

AMN/OID/ASB

Dans la même catégorie