APS MONDIAL U19 : LE DRAPEAU NATIONAL REMIS AUX LIONCEAUX DU BASKET APS POUR UNE DÉCENTRALISATION DES ACTIVITÉS DU CENTRE SÉNÉGALO-ALLEMAND D’INFORMATION À L’EMPLOI APS CONTRAT D’AFFERMAGE DE L’EAU : LA SDE VA SAISIR LA COUR SUPRÊME ANGOP UE disponibiliza 12 milhões de Euros para Programas de resiliência ANGOP Angola e os EUA retomam acordo sobre comércio ANGOP Bispos angolanos rezam missa no túmulo de Nsaku Ne Vunda APS INVESTISSEMENTS : LE GOUVERNEMENT INVITE LE PRIVÉ A PRENDRE LE RELAIS DE L’ETAT (MINISTRE) APS GREENPEACE DIT HALTE À L’INDUSTRIE DE FARINE ET DE L’HUILE DE POISSON APS LES ÉCHANGES COMMERCIAUX ENTRE DAKAR ET PÉKIN PORTÉS À PLUS DE 1500 MILLIARDS CFA EN 2018 (AMADOU HOTT) GNA Ministry lauds NGOs for their role in curbing illegal mining in Ghana

Promotion des droits de la femme: le Maroc demeure « un modèle unique » dans la région


  9 Avril      53        LeaderShip Feminin (444), Non classé (678),

   

Rabat, 8 avr. 2015 (MAP)- L’expérience marocaine en matière de promotion des droits de la femme demeure « un modèle unique et réussi » qui peut servir d’exemple dans une région en proie aux troubles et à l’insécurité, a affirmé, mercredi à Washington, Samia Melhem, spécialiste principale des politiques relatives aux TIC à la Banque Mondiale (BM).
« Le Maroc a déployé d’énormes efforts pour la promotion de la condition de la femme et la consécration de l’égalité entre hommes et femmes, ce qui en fait un modèle unique dans toute la région MENA, en proie aux troubles depuis le déclenchement du Printemps arabe en 2011 », a souligné Mme Melhem lors d’une rencontre tenue au siège de la Banque mondiale sous le thème: « les Femmes marocaines et l’égalité politique: une analyse institutionnelle ».
Le progrès continu que connaît le Royaume en matière d’intégration des femmes au cœur du processus de développement économique, politique et social est le fruit de la vision sage de SM le Roi Mohammed VI qui a, depuis Son intronisation, accéléré la cadence des réformes sur la base du consensus entre toutes les composantes de la société marocaine, a-t-elle poursuivi.
Pour sa part, la politologue américaine Eve Sandberg a indiqué que les importants acquis en faveur des femmes marocaines sont le résultat d’une longue lutte et d’un effort inlassable engagé, sous l’impulsion du Souverain, depuis plus d’une décennie, par tous les défenseurs des droits des femmes dans le pays.
Elle a, dans ce sens, évoqué les diverses réformes juridiques d’envergure qui ont rendu justice à la femme marocaine et renforcé son rôle au sein de la famille et de la société, notamment le Code de la Famille, la réforme du Code de nationalité, ainsi que la nouvelle Constitution de 2011 qui a permis de lutter contre plusieurs formes de discrimination à l’égard des femmes marocaines pour qu’elle jouissent pleinement de leurs droits et libertés.
De son côté, Najat Yamouri, spécialiste senior du développement social au sein de la Région MENA de la Banque mondiale, s’est dite « optimiste » quant à l’avenir des droits des femmes au Maroc.
« La promotion de la condition des femmes marocaines est un processus qui est consacré dans la Constitution du Royaume », a expliqué Mme Yamouri, notant qu’il s’agit également d’un « choix irréversible » qui s’inscrit dans la dynamique de consécration d’un Etat moderne et démocratique.

SE/HL

Dans la même catégorie