APS MOUSSA BALDÉ : ’’LE MAER TABLE SUR 4 MILLIONS DE TONNES DE CÉRÉALES L’ANNÉE PROCHAINE’’ APS SIGNATURE DE PROTOCOLES D’ACCORD POUR RENFORCER LA COOPÉRATION GNA Christians advised not to be complacent about Covid-19 MAP Egypte: des nouveaux « trésors » archéologiques dévoilés au public GNA GES Director assure parents of children safety in school GNA La Pleasure Beach priorities safety protocols as revelers visit GNA FDA destroys unwholesome goods in Cape Coast GNA Total disregard for Covid-19 Safety Protocols at various Markets GNA Ghanaian Ahmadis to benefit from new terrestrial TV Channel GNA Noguchi Memorial Institute investigates alleged falsification of COVID-19 test results

PROMOTION DU DIALOGUE CIVILO-MILITAIRE : DES FORCES DE DEFENSE ET DE SECURITE ET LA POPULATION ECHANGENT A KARA


  11 Décembre      15        Société (27366),

   

Kara, 11 déc. (ATOP) – Les représentants des populations civiles et des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) des préfectures de la région de la Kara ont pris part à un dialogue civilo-militaire, les 10 et 11 décembre à Kara.

Initiée par le gouvernement togolais à travers le ministère de la Sécurité et de la Protection civile, cette rencontre est placée sur le thème « dialogue civilo-militaire, outil efficace de prévention et de résolution des conflits au Togo ». Elle s’inscrit dans le cadre de la promotion du dialogue entre les civiles et les forces de défense et de sécurité (FDS) du pays. Elle a regroupé les membres de la HCRRUN, les autorités locales, les Forces de Défense et de Sécurité, les organisations de la société civile, les représentants des comités locaux de paix, des confessions religieuses, des structures à la base, ainsi que les médias.

L’objectif est de contribuer au renforcement de la confiance entre les FDS et les populations ; de favoriser les rencontres et les échanges entre les principaux acteurs et d’accroître la connaissance des populations sur le rôle et le fonctionnement des FDS. Il s’agit aussi de permettre aux FDS et aux populations de se familiariser davantage dans le but de prévenir les conflits et l’insécurité qui règnent parfois dans le pays.

Le rôle et le fonctionnement des FDS, l’importance du dialogue civilo-militaire, la lutte contre l’extrémisme violent et la prévention des conflits sont autant de préoccupations qui ont fait objets d’échanges au cours de cette activité. Les participants ont fait l’état des lieux des rapports entre les FDS et les populations et défini ensemble des stratégies à mettre en place pour améliorer ces relations afin d’éviter ou au mieux prévenir les conflits entre ces deux parties prenantes.

A l’ouverture des travaux de ces assises, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Gal. Yark Damehame a souligné que cette démarche fait suite à la vague de manifestations politiques violentes que le Togo a connu, il y a un peu plus de trois ans. Selon le ministre, ces violences politiques ont malheureusement porté préjudice au processus de cohésion sociale mis en œuvre par le gouvernement à travers de nombreux projets et programmes. L’impact le plus dévastateur, a poursuivi le général, a été la détérioration  des relations de confiance réciproque qui existaient entre les populations civiles et les FDS.

Le ministre a expliqué que cette crise s’est traduite par un climat de suspicion réciproque et le manque de collaboration qui constituent non seulement un énorme obstacle à la paix et à la sécurité, mais aussi un terrain fertile pour l’extrémisme violent et le terrorisme. Il a laissé entendre que cette rencontre, vient rappeler les nouveaux objectifs fixés par le gouvernement togolais qui prennent en compte le renforcement de l’inclusion et de l’harmonie sociale, en vue de consolider la paix au Togo. « Dans le contexte sécuritaire préoccupant actuellement en cours dans la sous-région ouest africaine, il est important que chacun d’entre nous travaille de manière à enraciner cette paix qui permettra d’atteindre les objectifs de développement durable », a insisté le ministre.

Dans son mot de bienvenue, le préfet de la Kozah, Col. Bakali Hèmou Badibawu a salué la tenue de cette rencontre qui vise le renforcement du climat de paix et de sécurité dans le souci de préserver durablement la tranquillité au profit des populations à la base pour un mieux vivre ensemble.  Il a convié les participants à tirer profit des échanges de ce dialogue, afin qu’une collaboration franche et sincère s’établisse à nouveau entre les FDS et la population civile, pour que la paix et la sécurité soient toujours préservées au Togo.

Dans la même catégorie