APS L’ETAT INVITÉ À RELEVER LE PLATEAU MÉDICAL DE MALEM HODAR NAN AfDB, Tony Elumelu Foundation, partner to support youth entrepreneurs in Africa MAP Le Maroc croit en le potentiel de l’augmentation des échanges en Afrique (Benchaâboun) ANP Les grandes écoles publiques du Niger s’ouvrent aux étudiants de l’UEMOA ‘’sans restriction’’ MAP Dakar abrite une session de formation régionale sur l’investissement agricole responsable ANP L’état d’urgence prorogé dans deux départements de la région de Tillaberi (Ouest) ANP ‘’Les non affiliés’’ consacrés comme une 3ème catégorie des partis AGP CAN 2019 : les 24 équipes qualifiées désormais connues AGP Clôture du Programme National de la Réintégration Socioéconomique (PNRSE) AGP Journée mondiale du rein: « Les maladies rénales sont des maladies silencieuses » dixit Pr Alpha Oumar Salla Bah

Province Orientale (Congo): la ministre provincial en charge du genre se félicite du thème retenu par la RDC pour le mois de la femme


  9 Avril      54        LeaderShip Feminin (411), Politique (22307),

   

Kinshasa, 09/04 (ACP).- La ministre provinciale en charge du genre Jeanne Alasha s’est félicité de voir le thème retenu par la République Démocratique du Congo(RDC) sur la « participation politique de femmes » qui corrobore à la situation de l’heure sur les enjeux électoraux à venir dans le pays, à l’occasion de cérémonie du bilan des activités du mois de la femme dans la Province Orientale.

Tout au long du mois de la femme édition 2015, a-t-elle soulignée les femmes ont été sensibilisées sur le processus électoral et les différents échelons des élections qui seront organisées en RDC, avec un accent particulier sur le rôle de la femme congolaise en tant que candidate et électrice.
Jeanne Alasha a appelé les femmes et les filles à adhérer massivement au sein de partis politiques de leur choix et d’être des candidates à tous les niveaux en marge des élections qui se pointent à l’horizon.

De son côté la chef du bureau de la Mission de l’Onu pour la Stabilisation de la RDC(Monusco) Asietou S a indiqué que le mois de la femme a permis d’analyser les défis qui restent à affronter afin de porter une grande attention aux droits de femmes et à l’égalité de sexes avant d’inviter l’assistance à poursuivre le combat durant les 330 jours restant.

Kayu/May

Dans la même catégorie