ANGOP Angola perde na estreia da Cosafa APS ORGANISATION ET NOUVELLES ORIENTATIONS DE LA SN-APS, AU MENU D’UN ATELIER À SALY APS UN ÉLU LOCAL VANTE LES AVANTAGES DE LA COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE DANS LA CAPTATION DE RESSOURCES APS LE BOS DU PSE SATISFAIT DU DÉROULEMENT DES TRAVAUX DE L’AGROPOLE-CENTRE APS AFROBASKET U18 : VICTOIRE DU SÉNÉGAL SUR LE MALI (80-78) ANGOP Covid-19: Angola reporta 132 novos casos e 55 recuperados GNA Volta EC prepares venue to host regional collation centre ANP Niger: Le gouvernement fixe les modalités de calcul et de recouvrement des redevances de l’ARST ANP Niger : Démission des membres du Gouvernement et de certaines personnalités candidats aux élections législatives du 27 décembre prochain GNA Volta EC prepares venue to host regional collation centre

QUATRE CENTS LATRINES FAMILIALES À CONSTRUIRE DANS LE DÉPARTEMENT DE KÉBÉMER EN TROIS MOIS


  27 Octobre      17        Société (25584),

   

Kébémer, 27 oct (APS) – Quatre cents latrines familiales seront construites dans cinq communes du département de Kébémer, dans les trois prochains mois, a appris l’APS mardi de la direction régionale de l’assainissement de Louga (nord).

Les futures latrines seront construites dans le cadre d’un projet eau et assainissement mis en œuvre par l’Etat dans les régions de Kaffrine (centre) et Louga, selon Ndiogou Ndong, le chef de la division contrôle et suivi à la direction régionale de l’assainissement.

Il intervenait à un atelier de ‘’validation’’ de la liste des ménages bénéficiaires des 400 latrines familiales.

Cette initiative consiste à alimenter en eau potable les deux régions et les doter d’ouvrages d’assainissement, dont 17.000 latrines familiales.

Des blocs sanitaires sont également construits dans 17.000 endroits publics des régions de Kaffrine et de Louga, a indiqué M. Ndong.

‘’Nous avons construit 5.847 latrines dans la région de Louga, dont 2.193 dans le département de Kébémer. Dans le département de Louga, 1.486 latrines ont été construites, contre 1.836 pour celui de Lingère’’, a détaillé Ndiogou Ndong.

‘’Nous avons jugé nécessaire de privilégier les ménages vulnérables de Louga (…), ceux qui n’ont pas de latrines et les ménages n’ayant jamais bénéficié d’une aide de l’Etat durant ces quatre dernières années’’, a expliqué M. Ndong.

Dans la même catégorie