ANP Sommet sur la démocratie :  »la démocratie est un idéal qui se vit et se pratique, elle ne peut être subie. Elle se mérite » (Président Bazoum) MAP Foot: La France refuse de délivrer le visa à la sélection gabonaise (U16), participation au tournoi de Montaigu annulée (Fegafoot) MAP Kamala Harris annonce un milliard de dollars pour les femmes en Afrique MAP Technologie: Zone adopte la solution d’IA de ThetaRay pour surveiller et contrôler les paiements au Nigeria MAP Eliminatoires CAN 2023: le Rwanda et le Bénin se quittent sur un nul (1-1) MAP Île Maurice : un prêt de 250 millions de dollars de la BAD pour soutenir la reprise économique post-Covid-19 MAP Nigeria: La pénurie de liquidités s’atténue GNA DBG collaborates with University of Ghana on development finance MAP Manifestations du 16 mars au Sénégal: 28 personnes placées en détention à Saint-Louis (procureur) MAP La BAD approuve une dette subordonnée de 147 millions de dollars en faveur de la Mauritius Commercial Bank

Quatre jeunes ivoiriens créent une technologie pour booster l’inclusion financière


  15 Décembre      33        Société (41622), Technologie (817),

 

Abidjan, 15 déc 2021 (AIP)- Quatre jeunes ivoiriens de moins de 30 ans ont lancé, mardi 15 décembre 2021, une technologie dénommée ‘’Easytransfert’’ visant à interconnecter tous les réseaux et opérateurs du mobile money en Côte d’Ivoire en vue de booster l’inclusion financière sur le marché ivoirien.

Selon les promoteurs à savoir Elie Weudji, Phineas Kouadio, Christian Merari et Shadrack Bekouth, tous ingénieurs en informatique, génie logiciel et développeurs, l’application vise à répondre efficacement aux attentes d’une cible de plus en plus exigeante et soucieuse de sa liberté.

Elle permet également de réduire les risques liés au transport physique d’argent, de rendre efficaces les transactions sans que les destinataires soient obligés d’avoir des comptes Easytransfert.

« Le transfert d’argent inter-réseau est désormais une réalité en Côte d’Ivoire. Si vous voulez envoyer de l’argent à quelqu’un qui a un réseau diffèrent du votre avec l’application, vous effectuez désormais en toute liberté la transaction », a rassuré Shadrack Bekouth, précisant que l’application ne stocke pas d’argent.

Le volume des transactions par “mobile money” se chiffrait à 17 milliards de francs CFA par jour en côte d’Ivoire en 2017.

Dans la même catégorie