AIP Le maire d’Aboisso pour l’implication des populations dans la gestion de la commune AIP Des équipements et des vivres à une pouponnière de Soubré AIP Série d’incendies « mystérieux » de domiciles à Latokaha MAP Mali : Le SG de l’ONU condamne une attaque contre les Casques bleus MAP Des plasticiens marocains et africains participent à une exposition d’art collective APS L’EXPOSITION DES ŒUVRES DE LÉONARD DE VINCI S’INSCRIT DANS ‘’LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ’’ (PR HAMADY BOCOUM) APS UGB : LES ÉTUDIANTS ENTAMENT UNE OPÉRATION D’EMBELLISSEMENT DU CAMPUS DE SANAR GNA Reopening of schools: Booksellers bemoan low patronage of products APS LIGUE 1 : LES ‘’AFRICAINS’’ TEUNGUETH FC ET JARAAF CONFIRMENT GNA GLOWA schools twenty adolescent girls, five patrons in leadership roles.

Quinquennat 2020-2025 : lutte contre la corruption et emploi des jeunes, principales attentes des populations de Dimbokro


  25 Novembre      6        Emploi (263),

   

Abidjan, 24 nov 2020 (AIP) – Les populations de Dimbokro souhaitent que le prochain quinquennat 2020-2025 du président de la République, Alassane Ouattara, élu le 31 octobre 2020, soit marqué par une accentuation de la lutte contre la corruption et offre plus d’opportunités en matière d’emploi pour les jeunes.

« Il faut que le président lutte plus contre la corruption pour que les enfants qui méritent de réussir aux concours réussissent sans rien payer”, a préconisé un opérateur économique, Fofana Siaka, lors d’un micro-trottoir initié par l’AIP, le mardi 24 novembre 2020 dans la ville de Dimbokro.

Assis sur sa machine à décortiquer, dans un grand bruit de moteur au quartier Commerce, l’homme s’insurge contre « cette forme de mise en vente de la conscience qui a gangréné la société et entaché les nombreuses réalisations du chef de l’Etat ».

Le chargé de communication du Conseil régional du N’zi, Amoin Saint-Clair, qui ne dit pas autre chose, souligne pour sa part que le président Ouattara doit continuer les grands chantiers de développement qu’il a entamés en offrant plus d’opportunités aux jeunes en matière de travail pour leur autonomisation économique et sociale.

Yao Adeline, commerçante, espère quant à elle que les jeunes filles et femmes soient l’objet d’un traitement particulier par l’Etat. Il s’agit, selon elle, de faire en sorte que ces catégories de personnes bénéficient de formation de qualité et d’être accompagnées par l’Etat sur le marché du travail, afin de participer autant que possible comme les hommes au développement du pays.

« Tout ce qu’on doit faire passe par la réconciliation », estime de son côté l’enseignant Kané Mamadou, encourageant le président Ouattara à continuer de tendre la main à l’opposition pour apaiser le front social.

« Les ivoiriens sont trop fatigués et stressés, et ne veulent plus de guerre », s’exclame-il, saluant au passage la récente rencontre entre le chef de l’Etat et le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, Henri Konan Bédié.

Le Conseil constitutionnel a proclamé, le 9 novembre 2020, Alassane Ouattara vainqueur de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 au premier tour avec un score de 94,27 % et un taux de participation de 53,9 %.

Dans la même catégorie