Côte d’Ivoire : Lutte contre la corruption de la CEDEAO : Un projet de loi adopté Côte d’Ivoire : Au total 42 millions FCFA du gouvernement à 210 femmes du Denguélé pour leur autonomisation AIP : La Côte d’Ivoire va être à l’origine d’une initiative mondiale à la COP 15 (Ministre) Côte d’Ivoire-AIP : Koffi N’guessan vise un enseignement technique et professionnel développé et dynamique RDC : Remise à Lubumbashi des brevets de formation en système LMD à l’université de spécialisation en sciences criminologues RDC – Kasaï Central : l’écrivain Mushikile Beya s’en tient à l’actualité sociale dans ses œuvres Equateur : Congrès national congolais s’apprête d’accueillir le chef de l’Etat à la prochaine conférence des gouverneurs prévue à Mbandaka RDC / Sud-Kivu : lancement officiel du projet d’électrification des 24 villages du territoire de Fizi Equateur : conférence débat en faveur des femmes leaders RDC : La femme doit prendre conscience qu’elle peut faire le jeu politique en 2023, soutient la LINELIT

Rapport attaque d’Inata: Roch Kaboré va »tirer toutes les conséquences » et apporter les correctifs appropriés


  1 Décembre      24        Politique (20044),

   

Ouagadougou, 30 nov. 2021(AIB)-Le président du Faso Roch Kaboré a promis mardi, de prendre connaissance du rapport sur l’attaque terroriste d’Inata, ayant coûté la vie à une soixantaine de personnes (en majorité des gendarmes), pour »en tirer toutes les conséquences » et apporter les correctifs appropriés.

«J’ai reçu ce soir, des mains du ministre de la Défense (le Général Barthélémy Aimé Simporé), le rapport produit par l’Inspection générale des Forces Armées nationales, suite au drame d’Inata. J’en prendrai connaissance, pour en tirer toutes les conséquences, conformément à mon message à la Nation du jeudi 25 novembre dernier. Ce rapport servira de base pour apporter les correctifs appropriés», a écrit mardi le président du Faso Roch Kaboré sur sa page Facebook.

En rappel près de 53 gendarmes et quatre civils ont été tués le 14 novembre 2021 à Inata (Nord) lors d’une attaque terroriste contre un détachement de gendarmerie.

L’hypothèse selon laquelle le détachement était à cours de vivres malgré de nombreux SOS, ont alimenté des remous socio-politiques et des appels à démission du chef de l’Etat.

Le 17 novembre 2021, Roch Kaboré a annoncé l’ouverture d’une enquête administrative devant permettre de situer les responsabilités.

Dans un document rendu publique ce mardi, le président du Faso a opéré un vaste changement au niveau du commandement de la gendarmerie, en nommant dix jeunes officiers à des postes clés.

Dans la même catégorie


Article

  24 Janvier     6

Article

  24 Janvier     5

Article

  24 Janvier     5

Article

  24 Janvier     5