APS DÉBUT DE LA TOURNÉE ÉCONOMIQUE DU PRÉSIDENT MACKY SALL DANS LE SUD APS LANCEMENT D’UN PORTAIL DÉDIÉ À LA FORMATION DES PRESTATAIRES DE SANTÉ AIP Le ministre Gilbert Koné Kafana visite la Cour de comptes AIP Des kits scolaires offerts aux élèves de Gangodouo AIP Le ministre français Jean-Yves Le Drian reçu par le président Ouattara AIP Des agents électoraux perçoivent leurs indemnités à Kani ACP Près de 37 millions USD d’investissement de FIDA dans le secteur agricole en RDC ACP Arrivée à Kinshasa du ministre délégué au ministère japonais des Affaires étrangères ACP Un message spécial de Yoweri Museveni remis au Président Joseph Kabila Kabange ATOP DONS DE MATERIEL SPORTIF A LA FEDERATION TOGOLAISE DE TENNIS

Rattraper le retard de développement local à travers le jumelage des villes congolaises et étrangères


  9 Février      18        Développement durable (3717),

   

Kinshasa, 09 fév. 2017(ACP)- Les villes et communes de la RDC peuvent rattraper leur développement local à travers le jumelage comme instrument de coopération décentralisée avec leurs homologues des pays étrangers pour réduire le fossé en matière de développement, a déclaré jeudi, le ministre d’Etat, ministre de la Décentralisation et réformes institutionnelles, Me Azarias Ruberwa.
L’homme d’Etat congolais s’est exprimé ainsi à l’occasion d’une réunion de prise de contact avec une délégation d’experts de la Cellule technique d’appui à la décentralisation (CTAD), conduite par son coordonnateur national , Jean Makolo Jibikilay.
Me Azarias Ruberwa a souligné qu’il n’était pas normal que les villes et communes de la RDC ne soient pas en mesure de réaliser le même niveau de développement que leurs homologues d’autres pays qui prospèrent et  produisent des biens et services grâce aux taxes et impôts leurs conférés par les différents textes légaux.
Selon le ministre d’Etat, les villes et communes doivent s’inspirer des expériences d’autres pays pour produire les richesses en vue d’améliorer le cadre de vie de la population congolaise grâce à la décentralisation, laquelle met un accent particulier sur le développement local et la promotion de la bonne gouvernance au niveau des provinces et des entités territoriales décentralisées.
Au cours des échanges, il a été informé du fonctionnement de la CTAD en tant qu’une structure de mission et de réforme de la décentralisation du gouvernement congolais.
Le faible pourcentage alloué aux provinces en matière de la rétrocession par le gouvernement central, des nombreux défis qui touchent à l’appropriation  effective du processus de la décentralisation, le transfert des compétences et des ressources aux provinces et aux Entités territoriales décentralisées (ETD) et la Caisse nationale de péréquation, dont les mesures d’application tardent à se concrétiser ont été expliqué au ministre d’Etat Ruberwa.
Auparavant, Me Azarias Ruberwa s’était entretenu avec une délégation du secrétariat général à la Décentralisation, conduite par son secrétaire général, Kayembe Mputu. ACP/FNG/Kayu/JGD

Dans la même catégorie