FAAPA : Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines
APS Repli de 4, 4 % des importations en juin (ANSD) MAP Mali/Présidentielle: aucune « fraude » constatée par les observateurs de l’UE au second tour MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Le mandat des élus régionaux et municipaux nigériens prorogé de six mois MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique GNA George Amoako leads new management team of Kotoko MAp Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) AGP Ali Bongo Ondimba attendu ce mardi en Angola MAP Augmentations prévues à partir de septembre sur les tarifs du transport public au Kenya MAP Soudan du Sud: 23 morts dans de nouveaux affrontements tribaux

Rattraper le retard de développement local à travers le jumelage des villes congolaises et étrangères


  9 Février      11        Développement durable (3697),

   

Kinshasa, 09 fév. 2017(ACP)- Les villes et communes de la RDC peuvent rattraper leur développement local à travers le jumelage comme instrument de coopération décentralisée avec leurs homologues des pays étrangers pour réduire le fossé en matière de développement, a déclaré jeudi, le ministre d’Etat, ministre de la Décentralisation et réformes institutionnelles, Me Azarias Ruberwa.
L’homme d’Etat congolais s’est exprimé ainsi à l’occasion d’une réunion de prise de contact avec une délégation d’experts de la Cellule technique d’appui à la décentralisation (CTAD), conduite par son coordonnateur national , Jean Makolo Jibikilay.
Me Azarias Ruberwa a souligné qu’il n’était pas normal que les villes et communes de la RDC ne soient pas en mesure de réaliser le même niveau de développement que leurs homologues d’autres pays qui prospèrent et  produisent des biens et services grâce aux taxes et impôts leurs conférés par les différents textes légaux.
Selon le ministre d’Etat, les villes et communes doivent s’inspirer des expériences d’autres pays pour produire les richesses en vue d’améliorer le cadre de vie de la population congolaise grâce à la décentralisation, laquelle met un accent particulier sur le développement local et la promotion de la bonne gouvernance au niveau des provinces et des entités territoriales décentralisées.
Au cours des échanges, il a été informé du fonctionnement de la CTAD en tant qu’une structure de mission et de réforme de la décentralisation du gouvernement congolais.
Le faible pourcentage alloué aux provinces en matière de la rétrocession par le gouvernement central, des nombreux défis qui touchent à l’appropriation  effective du processus de la décentralisation, le transfert des compétences et des ressources aux provinces et aux Entités territoriales décentralisées (ETD) et la Caisse nationale de péréquation, dont les mesures d’application tardent à se concrétiser ont été expliqué au ministre d’Etat Ruberwa.
Auparavant, Me Azarias Ruberwa s’était entretenu avec une délégation du secrétariat général à la Décentralisation, conduite par son secrétaire général, Kayembe Mputu. ACP/FNG/Kayu/JGD

Dans la même catégorie