AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les services des eaux et forêts en campagne contre les feux de brousse dans le Poro AIP Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Football: Le Maroc abritera la CAN féminine 2022 AGP Guinée-Politique : Démission officielle du Gouvernement de Dr Ibrahima Kassory Fofana ANGOP MUNDIAL|ANDEBOL: ANGOLA PERDE DIANTE DO QATAR NA ESTREIA GNA Speaker Bagbin condemns unruly parliamentary behaviour APS SÉDHIOU : 42 KILOS DE CHANVRE INDIEN SAISIS À BALMADOU (POLICE) GNA WACCE to empower women against violent extremism GNA NGO supports flood victims in the Upper East Region GNA FDA declares zero tolerance for unregistered products GNA High Court remands man who stabs 19-year-old to death

RCA: trois Casques bleus burundais tués dans des attaques perpétrées par des « éléments non-identifiés » (ONU)


  26 Décembre      10        Militaire (339), Politique (14215), Securité (1793),

   

Nations-Unies (New York), 26/12/2020 (MAP) – Trois Casques bleus burundais déployés en République Centrafricaine (RCA) ont été tués et deux autres blessés dans des attaques perpétrées vendredi par des « éléments non-identifiés » visant les forces de défense et de sécurité centrafricaines, et la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies pour la Stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), a indiqué l’ONU.

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres « condamne fermement » les attaques perpétrées à Dékoa, préfecture de Kémo, et à Bakouma, dans la préfecture du Mbomou, a déclaré son porte-parole à New York.

M. Guterres rappelle que les attaques contre les forces de maintien de la paix des Nations Unies peuvent constituer un crime de guerre. Il exhorte les autorités centrafricaines à enquêter et à traduire rapidement en justice les responsables de telles attaques odieuses, a ajouté le porte-parole dans un communiqué.

« Le Secrétaire général réaffirme l’engagement continu des Nations-Unies, en étroite collaboration avec les partenaires nationaux, régionaux et internationaux, à soutenir les efforts de consolidation de la paix et de la stabilité en République centrafricaine », selon la même source.

Ces attaques interviennent au lendemain de l’arrivée en RCA de 300 Casques bleus rwandais en renfort à la MINUSCA pour sécuriser les élections du 27 décembre, alors que le pays est confronté à une recrudescence de la violence et de menaces de groupes armés.

Les 300 soldats de la paix déployés en RCA sont venus du Soudan du Sud où ils servent d’habitude au sein de la Mission des Nations-Unies dans le pays (MINUSS). Ce renfort s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan intégré de sécurisation des élections présidentielle et législatives qui doivent avoir lieu dimanche. Il vise à renforcer les capacités de la MINUSCA et à répondre aux défis sécuritaires que traversent actuellement la Centrafrique, selon l’ONU.

« Ces Casques bleus supplémentaires renforceront le dispositif de sécurisation des élections de la Force de la MINUSCA qui consiste, en partie, à déployer des troupes dans les circonscriptions électorales en appui aux forces de défense et de sécurité centrafricaines », a précisé la mission onusienne dans un communiqué.

Dans la même catégorie