ANP Réunion du Conseil National de Sécurité (CNS) sous la présidence du chef de l’Etat ANP Le Chef de l’Etat reçoit l’Ambassadeur de Chine au Niger AIP Une cadre de Zouan-Hounien appelle à l’apaisement dans le Tonkpi AIP La municipalité de Grand-Lahou veut associer les populations à la mise en œuvre de ses projets AIP Un responsable des Nations Unies plaide en faveur d’une stratégie pour stopper la violence au Mali NAN President Buhari will consolidate achievements on security, corruption, others says SGF NAN LASPARK commences crackdown on companies for violating tree planting rules NAN NDLEA arrests 186 suspects, seizes 61.24kg of illicit drugs in Jigawa INFORPRESS São Vicente: Festa São João com participação de milhares de pessoas mas “sem qualquer incidente” – Comandante PN INFORPRESS Praia: Tribunal aplica Termo de Identidade e Residência a indivíduo detido com droga e arma “perigosa”

RDC : 18 civils tués dans deux attaques des rebelles des ADF dans le nord-est


  7 Décembre      41        Photos (21144), Securité (5152),

   

Kinshasa, 07/12/2018 (MAP) – Dix-huit civils ont trouvé la mort dans deux attaques des rebelles ougandais des ADF, jeudi à Beni au Nord Kivu, situé au nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), rapporte vendredi la radio onusienne Okapi.

La première attaque est intervenue jeudi matin à Mangolikene, dans la vallée du Graben à environ 15 kilomètres du Nord Est de la ville de Beni, lorsqu’un groupe de rebelles ADF a pris pour cible des cultivateurs qui se trouvaient dans leurs champs, tuant 13 civils, souligne la même source citant des sources de la société civile.

Ce bilan a été confirmé par les sources militaires qui précisent toutefois que Mangolikene se trouve dans la zone interdite d’accès à la population par les FARDC pour des raisons opérationnelles contre l’ADF.

Le même groupe armé a mené une autre attaque dans la nuit de jeudi à Paida, un quartier périphérique de la commune Rwenzori dans la ville de Beni, tuant 5 civils dont une femme et un enfant et blessant deux autres, selon les sources locales et de la société civile.

Les corps de certaines victimes de ces attaques sont déjà à la morgue de l’hôpital général de Beni.

D’après des sources hospitalières, une vive tension était observée sur place à cause de la colère de la population et des membres des familles des victimes.

Dans la même catégorie