LINA Rep. Kofa Pledges Legislature Support To Establishment Of Corruption Court APS PROMOVILLES : PLUS DE 16 MILLIARDS D’INVESTISSEMENT EN FAVEUR DE DIOURBEL APS MATAM: LA PLANIFICATION COMMUNAUTAIRE PARTICIPATIVE AU MENU D’UN ATELIER STP-Press Ministro Adlander de Matos recebe delegação portuguesa do Ministério de Trabalho numa missão do reforço da cooperação AIP Côte d’Ivoire/Réflexions à Yamoussoukro sur des plans de développement du pétrole et énergie en Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire/ La construction d’un pont à deux voies souhaitée sur la rivière Bâ à Broukro-Banouan AIP Côte d’Ivoire/ CEPE 2019: Un taux national de réussite de 84,48% enregistré AIP Côte d’Ivoire/ BTS 2019 : Plus de 360 candidats à Dimbokro APS VERS LA RÉHABILITATION DES CENTRES D’APPUI AU DÉVELOPPEMENT LOCAL (MINISTRE) APS CASAMANCE : DES POURPARLERS RÉCLAMÉS POUR ‘’ÉTEINDRE LES SIGNAUX ROUGES’’

RDC: Importance des huiles essentielles pour les grandes firmes internationales


  26 Avril      95        Economie (24304), Entreprises (1270),

   

Kinshasa, 26 Avril 2016 (ACP).- Le ministre des petites et moyennes entreprises et classe moyenne (PME et CM) Pancrace Boongo Nkoy a indiqué que « les huiles essentielles » sont plus utilisées dans les grandes firmes internationales pour le fonctionnement de l’aéronautique civile et militaire, dans les pharmacies spécialisées, les cosmétiques et les parfums hauts de gamme, au cours d’une conférence tenue lundi à Kinshasa sur l’implantation des incubateurs d’extraction des huiles essentielles en RDC.

Le ministre Boongo a relevé que l’aménagement des huiles essentielles va sans nul doute concourir à la diversification de la croissance économique nationale dans un monde de plus en plus compétitif, en plus des minerais longtemps considérés comme le moteur de croissance de l’économie nationale.

Son ministère par le biais de son organe technique, l’office de promotion des PME congolaises (OPEC), se propose de mettre les bouchées doubles pour la matérialisation du programme d’implantation des incubateurs des PME congolaises. Cette implantation a pour but de favoriser la création des PME compétitives, capables de contribuer de manière significative à la formation du produit intérieur brut, à la création d’emplois et à l’accroissement de revenus des ménages.

M. Boongo a fait savoir que cette conférence traduit la volonté du gouvernement de mener des réformes approfondies et stratégiques dans les différents secteurs économiques.
Il a fait remarquer que sous la direction du Premier Ministre Augustin Matata Ponyo, plusieurs réformes ayant comme objectif l’assainissement du climat des affaires ont été menées avec succès pour la sécurisation de l’opérateur économique.

C’est dans ce cadre que le patron du ministère des PME a rappelé l’engagement du gouvernement à travers le programme quinquennal 2012-2016, consistant à promouvoir l’émergence d’une classe moyenne d’opérateurs économiques congolais, capables d’exercer le leadership dans la production et la distribution des richesses nationales.

OPEC invité à élaborer le projet

A cet effet, le ministre Boongo a invité l’Office de promotion des PME (OPEC), les experts de la primature et du ministère des PME à élaborer un plan de mise en œuvre du projet d’implantation de l’incubateur en RDC. L’accord de partenariat étant signé entre la RDC et la RSA, il est question maintenant de la matérialisation du projet, a-t-il souligné.

L’étape suivante consistera à se déployer dans les provinces pour expérimenter les actions, notamment à Lubumbashi, Tshuapa, Kisangani, Kindu, Boende et Kwilu dans l’enveloppe disponibilisée pour booster les PME en RDC. L’appui à ce secteur soutient la croissance économique et diminue le taux de chômage au pays, a souligné le ministre. ACP/Kayu/Mat/JGD

Dans la même catégorie