LINA NPA Boss Refutes Reports Of Redundancy LINA First Lady Heightens Push For Quality Child Education MAP Ouverture à Marrakech des sessions ministérielles de la COM2019 MAP MCR, instrument clé pour atteindre les objectifs de développement en Afrique (commission de l’UA) MAP A 34 ans, la boxeuse kényane Fatuma Zarika n’envisage pas encore de jeter les gants GNA Two Hundred thousand cashew seedlings for farmers in Kwahu Afram Plains North GNA Takoradi office of GRA educates businesses GNA MTN extends public education to Western North Region APS MASSACRE DE PEULS À OGASSAGOU : LE FORUM RÉGIONAL AFRICAIN D’AMNESTY INTERNATIONAL DEMANDE UNE COMMISSION D’ENQUÊTE APS CAN U23 : VIRAGE ET TRIBUNE DÉCOUVERTE GRATUITS AU STADE LAT DIOR (FÉDÉRATION)

RDC: La nationale no2 Mbuji-Mayi- Kabinda-Kindu en état de délabrement avancé


  21 Décembre      62        Travaux publics (461),

   

Kinshasa, 21 déc. 2017 (ACP)- La route nationale no2 reliant Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï-Oriental à Kindu, chef-lieu de la province voisine du Maniema, en passant par Kabinda, chef-lieu de la province de Lomami, se trouve en état de délabrement avancé, a indiqué jeudi à l’ACP, un médecin en provenance de cette partie du pays, actuellement en visite familiale à Kinshasa.
Selon ce dernier, trente kilomètres avant d’atteindre Kabinda, les voyageurs effectuent un véritable parcours des combattants, à cause de la présence des bourbiers et des nids de poule qui jonchent cette chaussée en terre battue. A cela s’ajoutent aussi les érosions qui la bornent et appellent les conducteurs de véhicules automobiles à la prudence, car cette voie est fréquentée particulièrement par des grands camions transportant diverses marchandises vers la ville de Mbuji-Mayi.
La partie comprise entre cette dernière ville jusqu’à trente kilomètres de Kabinda, est passable grâce aux travaux d’entretien exécutés par l’Office des routes dans le cadre du programme de réunification de la République démocratique du Congo par la voie routière (RRR), initié par le gouvernement en 2012.
Ce programme qui avait pour objectif de désenclaver l’arrière pays, souligne-t-on, a connu des difficultés de financement et s’est arrêté à mi-chemin sans atteindre ses objectifs.
De plus en plus des ravins menacent la voie d’entrée principale de Mbuji-Mayi
De plus en plus, également, des ravins menacent la coupure de l’avenue Ngalula, une jonction de la Nationale n°1, et porte d’entrée principale et de sortie de la ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï Oriental, a constaté l’ACP jeudi.
Cette route utilisée par des véhicules qui ramènent des produits vivriers des zones agricoles, et autres marchandises diverses retirées de la gare SNCC à Mwene Ditu ainsi que celles provenant de la ville de Lubumbashi par camion, connait une grande menace notamment à la hauteur du ravin Tshiamba dont la tête progresse de manière vertigineuse vers l’asphalte. Le constat révèle également qu’un trou béant a surgit au milieu de la chaussée et présente un danger permanent surtout pour les gros engins automoteurs dont l’un s’y était renversé au début du mois en cours.
Aucune action n’est encore enregistrée dans le sens de la réhabilitation de cette partie de la route, tandis que les autorités à divers niveaux se rejettent la responsabilité, par rapport au service éventuel de réhabilitation, sous-prétexte que c’est une route nationale dont la gestion reviendrait au gouvernent de la RDC car nécessitant des gros moyens financiers et mécaniques. Dans l’entre-temps, les autorités à tous les niveaux, assistent impuissantes à la situation qui inquiète quiconque épris de justice et de paix
Certains experts de la société civile du Kasaï Oriental dénoncent le fait qu’à quelques mètres de là, est institué un poste de péage qui, à l’idée de sa création, devrait servir à l’entretien de cette route qui ressemble à plusieurs endroits, à un terrain ayant servi à d’intenses combats. ACP/Kayu/KGD

Dans la même catégorie