APS MOUSSA NDIAYE, GRANDE RÉVÉLATION DE LA COUPE DU MONDE U20 (FRANCE FOOTBALL) APS AMINATA DIOP SALL OFFERTE EN MODÈLE DE RÉUSSITE DANS LES DISCIPLINES SCIENTIFIQUES APS LA SÉCURITÉ SANITAIRE AU MENU D’UNE SESSION DE FORMATION ATOP SOTOUBOUA : LA POPULATION SENSIBILISEE SUR L’ALBINISME MAP Programme « Afrique créative »: Appel à candidatures ouvert jusqu’au 15 août prochain (AFD) ATOP SENSIBILISATION SUR L’USAGE INAPPROPRIE DES ANTIBIOTIQUES A LA FACULTE DES SCIENCES DE SANTE DE L’UK ATOP LA CECAP DRESSE UN BILAN POSITIF DE SES ACTIVITES DE 2018 ATOP JOURNEE MONDIALE DU DON DE SANG 2019 : LE CNTS APPELLE LA POPULATION A DONNER DU SANG POUR SAUVER DES VIES MAP Le Comité des Représentants permanents de l’UA tient à Addis-Abeba sa 38 session ordinaire avec la participation du Maroc AGP COPA America : la Colombie surprend l’Argentine de Messi (2-0)

RDC : la première édition du FELIBI sur le développement à l’honneur à la « Place des évolués » dans la commune de Gombe


  29 Avril      76        Culture (2107), Livres (302),

   

Kinshasa, 29 avril 2017 (ACP)- Les éditions MédiasPaul et Paulines organisent du 28 avril au 7 mai 2017, à la « Place des évolués » dans la commune de Gombe à Kinshasa, la première édition du Festival du livre et de la bible (FELIBI) axée sur le thème principal : « Lire c’est développer », a noté samedi l’ACP.
Mme Marie-Thérèse Olenga, ministre provincial en charge de l’Education et de l’environnement, qui a lancé cette manifestation culturelle, a encouragé les organisateurs, les auteurs, les éditeurs, les imprimeurs et les sponsors d’avoir songer à la promotion de la lecture, affirmant, par ailleurs, que « sans l’acquisition des savoirs, l’avancement du pays restera un sujet à caution ».
La Sr Générose Sembay, coordonnatrice du FELIBI a fondé l’organisation de cette activité sur le constat amer de l’intérêt des jeunes à la lecture des livres au profit des navigations dans les sites internet, de l’utilisation des sms, des téléphones, des réseaux sociaux, mieux, des nouvelles technologies pour se communiquer voire s’informer. Elle a recommandé la lecture d’au moins quatre livres par an dans le but de se connaître davantage et de comprendre avec ’aisance les restes du monde. La Bible, a-t-il dit, est le livre le plus lu et imprimé plusieurs fois au vue de la richesse de son contenu. D’où, il a fallu penser à stimuler la lecture de ce livre riche pour se développer. La directrice déléguée du Centre Wallonie Bruxelles, Christine a , pour sa part, réaffirmé son soutien aux organisateurs de ce festival, car a-t-elle fait savoir, que ces travaux rentrent dans le cadre du combat mené par sa structure depuis 2009, aux côtés des imprimeurs, des éditeurs, des auteurs et des médias pour redonner à la lecture des livres une place prioritaire en vue d’épanouir les Congolais. L’accord d’Addis-Abeba sur la promotion du livre à impulser dans la politique culturelle est à appliquer car non encore mis en application pour relancer la lecture utile au processus du développement. La première édition du FELIBI connaît la participation de toutes les maisons d’éditions du livre de Kinshasa, notamment, MédiasPaul, Concordia, Epiphanie, ANEDIL, La Perle, Elongo na Elonga….

Le sens à donner au FELIBI expliqué à l’assistance

Par ailleurs, le Festival du livre et de la bible (FELIBI) est un espace culturel où différents intellectuels peuvent manifester leurs expressions artistiques et littéraires, a fait savoir le directeur général adjoint des Editions MédiasPaul, le RP Jacques Boseya, lors de la cérémonie du lancement de ce festival.
Cette édition s’inscrit dans le contexte des Objectifs de développement durable (ODD) et tient à relever le défi de la précarité de la chaîne du livre en République Démocratique de Congo, a-t-il dit, affirmant qu’il est aussi un lieu important d’apprentissage et de formation sur les thèmes valables relatifs à la bible, au livre et aux techniques, voire aux méthodes d’écriture.

Du canevas des travaux du FELIBI

Le RP Boseya a donné à l’intention des participants à la première édition du FELIBI, le canevas du déroulement des travaux qui s’articulent autour des échanges consacrés aux auteurs, écrivains, littéraires, poètes, artistes, etc.
Le calendrier des activités prévoit également des échanges autours des thèmes liés à la famille, aux médias, a l’entreprise et à l’enseignement, avant la clôture qui interviendra le 7 mai prochain. ACP/Kayu/May

Dans la même catégorie