MAP Un capitaine rebelle du polisario se présente à la Ligne de défense avec l’intention déclarée de rallier la mère-patrie (source militaire) APS RENCONTRE SUR LES PERSPECTIVES DE COOPÉRATION AUTOUR DE LA GESTION DU FLEUVE SÉNÉGAL APS LE STADE LAT-DIOR PRIS D’ASSAUT PAR DES SUPPORTERS POUR LA PREMIÈRE SÉANCE D’ENTRAÎNEMENT DES LIONS APS INCENDIE À PETERSEN : LES COMMERÇANTS DÉTERMINÉS À REPRENDRE LEURS ACTIVITÉS ACP Un  concours d’éloquence des étudiants pour la promotion de la culture de la paix. ACP Remise des brevets aux 320 sourds muets à la formation sur les droits de l’homme ACP Plaidoyer pour la promotion des personnes vivant avec handicap au sein des institutions nationales AGP Discours de la ministre de l’Action Sociale à l’occasion des travaux de la 63ème session de la commission de l’ONU sur la condition de la femme AGP TRAVAUX PUBLICS : plus de deux milliards de dollars US investis par la 3ème République dans la réalisation des routes NAN GenCos release 3,982 MW of electricity to national grid

RDC : les lauréats 2017 du Fonds pour les innovations locales primés


  15 Juillet      50        Innovation (317), Société (47597),

   

Kinshasa, 15 Juillet 2017 (ACP) – L’équipe du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a célébré vendredi des innovations locales et la promotion du genre présidé par le directeur Pays du PNUD, Priya Gajraj, au siège de cette institution.
Il s’agit de la remise des prix aux porteurs notamment du Projet « Nous et la nature bien- être assuré » et celui relatif au quartier de fortune Paka Djuma: « Soutenir les populations vulnérables de ce site, victime de la pauvreté et de la prostitution ». Le premier consiste à rapprocher les maraichères vulnérables et les consommateurs qui se recrutent parmi les staffs des Nations Unies. Les cadres du PNUD entendent aider par leur accompagnement un groupe de 25 femmes paysannes maraichères de Mbanza Ngungu composé de 30 pourcent de femmes seules et de 40 pour cent d’autres femmes vivant dans des conditions agricoles de précarité à accéder à un marché consommateur final plus solvable et rentable des « produits maraichers bio ».
Les fruits et les légumes frais, sans engrais chimiques et de bonne qualité à un coût réduit par rapport au marché contribueront au bien- être du staff des Nations unies et de leurs familles respectives, mais surtout à créer un lien de coaching par les femmes paysannes, souvent victimes des mamans manœuvres.
Le « Projet Paka Djuma » lutte contre l’insalubrité, la promiscuité, la dépravation des mœurs, l’alcoolisme ; le chômage et la prostitution. Il vise plus de 5 000 personnes dont la majorité est composée de femmes, jeunes filles et enfants vivant dans ce site dépourvu d’infrastructures sanitaire, scolaire, sociale et hygiénique.
Selon, le PNUD, l’idée est de créer une mutuelle de solidarité qui devra fournir le capital de démarrage des activités génératrices des revenus (AGR) de cette frange de la population.
Des formations sur l’alphabétisation, le micro crédit, l’apprentissage des petits métiers et le parrainage de petits enfants en âge de scolarisation moyennant paiement de leurs frais scolaires sont pris en compte. Les résultats attendus est de voir 100 familles de Paka Djuma quitter ce site et s’installer dans des quartiers assainis où ils pourront mener une vie décente et développer leurs AGR. ACP/YWM/Kayu/Bsg/Kgd

Dans la même catégorie