AGP Des bulldozers attendus dans les zones inondables MAP SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan préside à Kénitra la cérémonie de sortie de la 19è promotion du Cours supérieur de défense et de la 53è promotion du Cours État-Major MAP Honoris United Universities accompagne 54 jeunes femmes entrepreneures du continent africain AGP Bientôt une usine d’assemblage et de montage de tablettes AGP Kankan-Education :1680 candidats à l’examen de sortie des écoles professionnelles session 2019. AGP Assemblée nationale : Adoption du projet de loi relatif à l’usage des armes par la gendarmerie nationale. ANP Journée mondiale contre la drogue 2019 : destruction d’importants stocks des stupéfiants Konni ANP Le Niger veut réduire le taux de prévalence basée sur le genre de 28,4% à 15,4% d’ici 2021 ANG Dois golos em três minutos dão triunfo aos Camarões contra a Guiné-Bissau na abertura do grupo F ANG Bissau acolhe ateliê sobre redução de capturas de tartarugas e aves marinhas na Sub-Região

RDC : les lauréats 2017 du Fonds pour les innovations locales primés


  15 Juillet      56        Innovation (320), Société (50181),

   

Kinshasa, 15 Juillet 2017 (ACP) – L’équipe du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a célébré vendredi des innovations locales et la promotion du genre présidé par le directeur Pays du PNUD, Priya Gajraj, au siège de cette institution.
Il s’agit de la remise des prix aux porteurs notamment du Projet « Nous et la nature bien- être assuré » et celui relatif au quartier de fortune Paka Djuma: « Soutenir les populations vulnérables de ce site, victime de la pauvreté et de la prostitution ». Le premier consiste à rapprocher les maraichères vulnérables et les consommateurs qui se recrutent parmi les staffs des Nations Unies. Les cadres du PNUD entendent aider par leur accompagnement un groupe de 25 femmes paysannes maraichères de Mbanza Ngungu composé de 30 pourcent de femmes seules et de 40 pour cent d’autres femmes vivant dans des conditions agricoles de précarité à accéder à un marché consommateur final plus solvable et rentable des « produits maraichers bio ».
Les fruits et les légumes frais, sans engrais chimiques et de bonne qualité à un coût réduit par rapport au marché contribueront au bien- être du staff des Nations unies et de leurs familles respectives, mais surtout à créer un lien de coaching par les femmes paysannes, souvent victimes des mamans manœuvres.
Le « Projet Paka Djuma » lutte contre l’insalubrité, la promiscuité, la dépravation des mœurs, l’alcoolisme ; le chômage et la prostitution. Il vise plus de 5 000 personnes dont la majorité est composée de femmes, jeunes filles et enfants vivant dans ce site dépourvu d’infrastructures sanitaire, scolaire, sociale et hygiénique.
Selon, le PNUD, l’idée est de créer une mutuelle de solidarité qui devra fournir le capital de démarrage des activités génératrices des revenus (AGR) de cette frange de la population.
Des formations sur l’alphabétisation, le micro crédit, l’apprentissage des petits métiers et le parrainage de petits enfants en âge de scolarisation moyennant paiement de leurs frais scolaires sont pris en compte. Les résultats attendus est de voir 100 familles de Paka Djuma quitter ce site et s’installer dans des quartiers assainis où ils pourront mener une vie décente et développer leurs AGR. ACP/YWM/Kayu/Bsg/Kgd

Dans la même catégorie