MAP Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique) MAP Afrique du Sud : Le juge chargé du procès de l’ex-président Zuma se récuse MAP Cérémonie officielle à Dakar de la 43-ème édition de la Ziarra annuelle omarienne: les liens forts unissant le Maroc et les confréries soufies du Sénégal mis en exergue AIP Les populations du Tchologo exhortées à donner leur sang AIP Les cadres du Hambol saluent les actions de développement du Président Ouattara AIP Lancement à Abidjan de la 2e édition du mouvement des coiffeuses ambassadrices en santé mentale en Afrique AIP Kinshasa va abriter les Jeux de la Francophonie 2023 Inforpress São Vicente: Liga do Carnaval e grupos oficiais mudam horário do desfile para 18:30 Inforpress Porto Novo: Posto de turismo promove a ilha de Santo Antão nesta época alta do turismo Inforpress Primeira-dama defende revitalização de todo o negócio à volta do pano de terra

RDC: L’ONU alerte sur la détérioration de la situation sécuritaire dans l’Est du pays


  5 Décembre      9        sécurité (260),

   

Nations Unies (New York), 05/12/2022 (MAP)- Les Nations Unies ont averti, lundi, contre la détérioration de la situation sécuritaire dans l’Est de la République démocratique du Congo, qui a contraint plus de 390.000 personnes à quitter leurs foyers.

« Après cinq jours de trêve, des combats ont repris jeudi dernier dans l’est de la République démocratique du Congo entre le M23 et l’armée qui a accusé ces rebelles d’avoir tué mardi une centaine de civils », a indiqué le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) dans son dernier rapport de situation humanitaire.

Le sommet du 23 novembre à Luanda (Angola) avait décidé un cessez-le-feu à partir du vendredi 25 novembre dernier, suivi deux jours plus tard du retrait du M23 des zones conquises depuis plusieurs mois dans la province du Nord-Kivu.

“Tandis que sur le terrain militaire les combats continuent, de nombreux efforts diplomatiques sont en cours afin de mettre fin aux affrontements et restaurer la paix dans l’est de la RDC”, a ajouté OCHA, relevant que malgré ces efforts, les affrontements entre l’armée et les rebelles du M23 continuent de provoquer la fuite de milliers de déplacés vers Goma.

Selon les humanitaires onusiens, les personnes déplacées, constituées en majorité de femmes et d’enfants, ont trouvé refuge au sein des familles d’accueil ou des sites à travers les territoires de Rutshuru, Nyiragongo, Lubero, Masisi et la ville de Goma.

Par ailleurs, les cas de choléra continuent d’être rapportés, notamment dans la zone de santé de Nyiragongo où se trouve une forte concentration de sites des personnes déplacées.

Nyiragongo a notifié au moins 50 cas, dont deux décès en une semaine, du 21 au 27 novembre, a déploré l’OCHA, relevant que le plan trimestriel de réponse d’urgence pour la crise actuelle dans les Territoires de Nyiragongo, Lubero et Rutshuru est estimé à 77,5 millions de dollars pour fournir une aide à plus de 315.000 personnes, considérées comme les plus vulnérables.

A ce jour, 49 millions de dollars restent à mobiliser, selon les Nations Unies.

Dans la même catégorie