MAP Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’UNESCO et le ministère de l’Education nationale lancent un projet de renforcement des capacités à distance AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le procureur de la République félicite la Gendarmerie pour une importante saisie de drogue GNA Investment in Western Region will forestall insurgencies-Okyere-Darko GNA ARHR calls on government to improve PHC systems GNA Family planning is not sinful-Alhaji Iddi GNA COVID-19 Vaccine; let’s trust the government AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le candidat RHDP à Katiola lance sa campagne à Fronan AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une société coopérative offre une pompe à motricité humaine à Niamayo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le COGES du Collège moderne de Gbéléban dresse son bilan 2020

RDC : Nouvelle majorité soutenant le président Tshisekedi


  28 Janvier      17        Politique (15374),

   

Kinshasa, 28/01/2021 (MAP) – Une nouvelle majorité de 391 députés sur 500 a été formée, jeudi, pour soutenir le président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi, a indiqué le sénateur Modeste Bahati.

Ces députés « vont constituer la nouvelle majorité de l’Union sacrée de la Nation » voulue par le président Tshisekedi, a souligné M. Bahati, le chargé de mission nommé par le chef de l’État le 1er janvier pour identifier cette majorité.

Selon lui, cette « majorité écrasante » est de nature à permettre l’investiture d’un prochain gouvernement pro-Tshisekedi à l’Assemblée nationale.

Mercredi, l’Assemblée nationale a adopté à la majorité écrasante une motion de censure contre le gouvernement du Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba du Front commun pour le Congo (FCC), coalition dirigée par l’ancien président Joseph Kabila.

Sur 377 ayant participé à la plénière présidée par le président du bureau d’âge, Christophe Mboso, 367 députés ont voté pour la motion.

Le président du bureau d’âge a, au terme du vote, déclaré que le gouvernement est réputé démissionnaire et le Premier ministre est tenu de remettre la démission de son gouvernement dans 24 heures.

Après avoir critiqué la motion pour motif que le bureau d’âge n’est pas doté des pouvoirs de plein exercice pour diligenter la procédure, Sylvestre Ilunga Ilunkamba a reconnu, dans un communiqué relayé jeudi par l’Agence de presse congolaise (ACP), la compétence de l’Assemblée nationale à examiner la motion de censure destinée contre lui.

Le 06 décembre dernier, le président Félix Tshisekedi avait annoncé la nomination d’un informateur pour identifier une nouvelle majorité au parlement, mettant fin à la coalition avec l’ancien chef de l’Etat, Joseph Kabila.

Au lendemain de son élection, au scrutin présidentiel du 30 décembre 2018, le président Tshisekedi, leader de Cap pour le changement (CACH), a signé un accord politique avec le Front commun pour le Congo (FCC), de son prédécesseur Joseph Kabila, sur la base duquel une coalition gouvernementale a été mise en place pour diriger le pays.

Dans la même catégorie