AGP Mamou: Vers la construction de 225 salles de classe pour les régions de Faranah et de Mamou. MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines Bulletin MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) MAP L’intégration économique régionale au cœur de l’Africa CEO Forum 2019 à Kigali AGP La 14ème session ordinaire de la conférence des chefs d’état de la CEMAC : Le Gabon représenté par Julien Nkoghé Békalé LINA About 4,500 Cases On Dockets Of Magisterial Courts Under Clearing – Korkpor LINA Gov’t Employees Warned Against Undermining Policies, Programs LINA NPA Boss Refutes Reports Of Redundancy MAP Ouverture à Marrakech des sessions ministérielles de la COM2019 MAP MCR, instrument clé pour atteindre les objectifs de développement en Afrique (commission de l’UA)

RDC : Plaidoyer pour une vulgarisation du thème national de la JIF 2016


Kinshasa, 3 mars 2016 (ACP) – Deux éducateurs à la vie de la structure catholique « Service central Education à la vie(SCEV), André Mampaka et Albertine Itela, ont plaidé jeudi à Kinshasa, en faveur de la vulgarisation et d’explication à la population congolaise du thème national de la Journée internationale de la femme 2016 (JIF) : « Appliquons la parité Homme-Femme maintenant dans la paix, pour un développement durable d’ici 2030 ».

Mme Itela, qui donnait son point de vue sur le thème national de cette journée, au cours d’un entretien avec l’ACP, a souligné que le concept « parité », mal compris par la majorité des femmes, souvent analphabètes, est devenu une « chasse gardée » pour la minorité intellectuelle qui s’en sert pour son positionnement. Elle a estimé que les femmes dans l’ensemble doivent se sentir elles-mêmes concernées par cette question qui implique l’égalité des chances dans tous les domaines de la vie et non seulement politique.

Quant à M. Mampaka, il a insisté sur la « tropicalisation » de la parité, un terme « mondialisé »qui, à son avis, doit tenir compte de « nos réalités économiques et socioculturelles ». Par ailleurs, les deux interlocuteurs ont exhorté les décideurs à s’investir dans l’amélioration des conditions de vie de la population et dans l’éducation notamment des femmes et des filles afin d’être en conformité avec ce thème.

Kayu/May

Dans la même catégorie