INFORPRESS 1st African Beach Games enrich Cabo Verde’s sports heritage MAP Explosion d’une voiture piégée sur un point d’accès à l’aéroport de Mogadiscio: 17 morts et 28 blessés, selon un nouveau bilan INFORPRESS São Vicente: Mindelo receives 72th Portuguese Language Center from the Camões Institute MAP RDC : 4 miliciens neutralisés dans une offensive de l’armée contre des hommes armés à Beni INFORPRESS Tarrafal of São Nicolau: Mosquito fight campaign is well on the way to – sanitary agent MAP Angels for Africa et Moroccan Business Angels Network: deux réseaux d’appui aux startups voient le jour MAP Transferts d’argent : la diaspora togolaise a envoyé plus de 400 millions USD vers le pays en 2017 MAP Côte d’Ivoire : Ouattara salue le « consensus » sur la recomposition de la Commission électorale Inforpress SISP will build new headquarters building in the industrial zone of Achada Grande Frente Inforpress MPs postpone discussion of parity law for new parliamentary year in October

RDC/Economie : Les opérateurs économiques de la RDC appelés à abandonner le secteur informel


  17 Avril      42        Economie (24425), Entreprises (1271),

   

Kinshasa, 17 avril 2015 (-ACP)- Un appel est lancé à tous les opérateurs économiques de la RDC afin qu’ils abandonnent l’informel, a déclaré le directeur général du Guichet unique de création d’entreprise, Amisi Herady, au cours d’un entretien vendredi avec une délégation des commerçants du Marché de la Liberté de Masina à Kinshasa.

Le Pr Amisi Herady a expliqué à ses hôtes la nécessité de créer une société ou un établissement indiquant que ceci leur permettra d’avoir accès notamment à la microfinance auprès des IMF (Institutions de microfinance) en vue d’accroître leurs capitaux mais aussi d’éviter des tracasseries de tous ordres. L’acquisition du Registre de commerce et de crédit mobilier (RCCM) qui a remplacé l’ancien numéro de registre de commerce (NRC), a-t-il dit, met les opérateurs de la RDC au même diapason que leurs collègues, non seulement des pays membres de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA), mais aussi de toutes les nations.

Son service, a-t-il fait savoir, facilite cette acquisition dans des conditions de célérité et de transparence dans un délai ne dépassant pas 72 heures et à un coût sensiblement réduit sans passer par des personnes interposées comme se fut le cas autre fois. A une question de ses visiteurs, le DG a indiqué que le détenteur de l’ancien NRC n’aura plus à payer pour avoir le RCCM, des simples formalités administratives leur suffit, a-t-il ajouté.

La Directrice générale adjointe, Kisolokele Mvete, a, quant à elle, encouragé les femmes commerçantes à quitter l’informel qui freine l’émergence de leurs activités car, a-telle enchaîné, les petites et moyennes entreprises (PME) sont le poumon de toute économie émergente, laquelle est tenue dans ce pays par les femmes. Elle les a exhortées, à cet effet, à se joindre au combat du Chef de l’Etat qui fait de la promotion de la femme son cheval de bataille. « La procédure est simplifiée, allégée, assouplie et devenue moins couteuse pour vous accorder plus de facilités », a-t-elle déclaré en substance.

Le coordonateur national de la Fédération nationale des associations et clubs OHADA en RDC (FENACO ASBL), Me Patrick-Obed Omba Edinga, qui a conduit cette délégation s’est dit satisfait de cet entretien qui entre dans le cadre des activités de cette plateforme de promotion et de sensibilisation de l’OHADA. Il a recommandé au DG du Guichet unique de création d’entreprise une large sensibilisation de ce service car beaucoup de commerçants sont encore ignorants de son existence. Fenaco asbl est disposée de l’accompagner, a-t-il déclaré.

ACP/Fng/Mat/May

Dans la même catégorie