AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 125 étudiants de l’Ecole africaine et malgache de l’architecture et de l’urbanisme reçoivent leurs diplômes AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La 6e édition des Journées de l’orientation du bachelier ouverte sous le sceau du numérique et des innovations pédagogiques AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Niger s’inspire de l’expérience ivoirienne en matière de télévision numérique terrestre AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le RAIDH renforce les capacités des jeunes sur l’utilité des institutions dans le renforcement de la démocratie ANP Le Gouverneur de Maradi prévient les cadres régionaux sur la consommation du carburant fraudé AIP La dynamique coopérative recommandée pour une meilleure rentabilité des activités avicoles AIP La paroisse saint Jean d’Aboisso inaugure sa grotte mariale AIP Les populations satisfaites des projets réalisés par l’État à Kanawolo AIP Le ministre Bruno Nabagné forge les valeurs du travail chez les enfants de la diaspora AIP Les mathématiques, un atout pour le développement de l’Afrique (Feature)

Re: 4e Congrès de l’UPJ à Niamey : ‘’Nous entendons responsabiliser la jeunesse en prenant des actions et des mesures à la hauteur de ses défis’’ (Premier Ministre)


  15 Novembre      62        Evénements (483),

   

NIAMEY, 15 Nov (ANP) – Le Premier Ministre, M. Ouhoumoudou Mahamadou a présidé, ce lundi 15 novembre 2021 au palais des congrès de Niamey, la cérémonie d’ouverture du 4ème Congrès de l’Union Panafricaine de la Jeunesse (UPJ) où il a indiqué que le gouvernement entend ‘’responsabiliser la jeunesse en prenant des actions et des mesures à la hauteur de ses défis’’.

Placé sous le thème «Rôle de l’Union Panafricaine de la Jeunesse dans l’atteinte de l’Agenda 2063 et l’Entreprenariat des Jeunes dans le contexte de la Covid-19», ce 4ème congrès a pour objectif de faire une analyse de la contribution des jeunes dans l’Agenda 2063.

Dans son discours d’ouverture, le Premier Ministre, Ouhoumoudou Mahamadou a souligné que ‘’l’Agenda 2063, qui fixe les objectifs visés par notre continent, est doté de plans d’action pluriannuels, et contient toutes les initiatives novatrices en matière de changements qualitatifs qui nous mèneront à la réalisation de la vision africaine, pour cet horizon, d’une Afrique intégrée, propre et pacifique dirigée par ses propres citoyens et représentant une force dynamique sur la scène internationale».

Le Premier Ministre a, à cette occasion, relevé que «la génération des jeunes représente environ 77% de la population, un plus fort taux que l’Afrique ait jamais connu. Cela est une opportunité mais aussi un défi, car nous devons tout faire pour tirer le meilleur parti de ce dynamisme et de ce savoir-faire».

«L’Afrique doit pouvoir s’appuyer sur vous, à travers des programmes et autres initiatives identifiées comme essentielles, pour assurer la croissance économique, le développement du continent» a-t-il indiqué.

Le Chef de Gouvernement a noté par ailleurs que «notre continent dispose d’un potentiel énorme en ressources qui ne demande qu’à être mis en valeur et transformé. Son potentiel, le plus important, c’est sa jeunesse, l’Afrique compte sur cette jeunesse pour réussir le pari de son Agenda 2063».

Conscients du rôle et de la place de la jeunesse dans notre pays, a poursuivi Ouhoumoudou, «nous entendons responsabiliser la jeunesse en prenant des actions et des mesures à la hauteur de ses défis».

En prenant la parole à cette occasion, le Président de l’Union Panafricaine de la Jeunesse du Niger Aliou Oumarou a déclaré que «Ce 4e Congrès se tient à Niamey par la volonté des membres du Comité Exécutif qui ont, à l’unanimité, décidé de venir au Niger pour féliciter son peuple qui a brillamment réussi son alternance démocratique en février dernier».

Il a rendu « un hommage mérité au peuple nigérien en général et à sa jeunesse qui a su faire preuve de maturité politique en s’abstenant de toute violence électorale qui aurait été une source de conflit pour notre pays, qui paie déjà un lourd tribu du phénomène du terrorisme au sahel».

Le choix de ce thème, qui s’inscrit dans le contexte mondial lié à la pandémie de la COVID 19 dans les pays Africains, a conduit le président M. Alio Oumarou à demander aux jeunes du continent «de se mobiliser davantage dans la lutte contre la maladie en s’impliquant ardemment dans les différentes campagnes de sensibilisation pour faire vacciner nos populations contre la COVID 19».

L’Agenda de l’UPJ, qui est le schéma directeur visant à transformer l’Afrique en une puissance mondiale à l’horizon 2063, est le cadre stratégique du continent visant à atteindre son objectif de développement inclusif et durable. Il s’agit, à cet effet, pour le continent, dans les 50 années à venir, ‘’de revoir et d’adapter son programme de développement en raison des politiques structurelles’’.

Il s’agit, entre autres, de la paix et de la réduction du nombre des conflits ; de la croissance économique et du progrès social renouvelé ; de la nécessité d’un développement axé sur les personnes ; de l’égalité entre hommes-femmes et de l’autonomisation des jeunes ; de la révolution des TIC ; de l’unité de l’Afrique pour en faire une puissance mondiale ; des opportunités de développement et d’investissement émergents dans des domaines tels que l’agroalimentaire, le développement des infrastructures, la santé et l’éducation, ainsi que la valeur ajoutée dans les produits de base africains».

Au cours de ces assises, le Président du Forum de la jeunesse de la Coopération Islamique, M. Taya Ayhan et le Représentant résident de l’UNICEF, M. Stefano Savi ont tour à tour intervenu pour saluer la tenue de ce sommet et relever l’importance de la jeunesse dans le continent.

Notons qu’auparavant, le Gouverneur de la région de Niamey, M. Oudou Ambouka a pris la parole pour remercier le bureau de l’UPJ pour avoir choisi Niamey en vue d’abriter le 4e Congrès Ordinaire de la Jeunesse Panafricaine.

«L’Afrique est jeune, ce qui doit constituer un réel motif d’espoir pour le futur de nos pays» a-t-il soutenu.

L’Union Panafricaine de la jeunesse (UPJ) est la structure continentale des jeunes issue du Mouvement Panafricain de la Jeunesse (MPJ) qui a été créé en 1962, soit un an avant même la création de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA). Depuis le 02 Juillet 2006, suite à l’adoption de la Charte Africaine de la Jeunesse à Banjul (Gambie), la conférence des Chefs d’Etats et de Gouvernement de l’Union Africaine a décidé de transformer le Mouvement Panafricain de la Jeunesse (MPJ) en Union Panafricaine de la Jeunesse (UPJ).

L’UPJ a délocalisé son siège de Khartoum au Soudan à Rabat au Royaume du Maroc. L’accord a été signé entre l’UPJ et le Royaume du Maroc le jeudi 11 Novembre dernier dans la capitale Marocaine.

Ces assises du 4e Congrès Ordinaire de la Jeunesse Panafricaine qui dureront deux jours ont enregistré la présence des membres du Gouvernement du Niger, des Ministres en charge de la jeunesse des pays membres de l’UPJ, des Présidents de l’UPJ des pays membres ainsi que des représentants et délégués. Il y a eu aussi la présence des Chefs traditionnels, leaders religieux et des partenaires techniques et financiers.

Dans la même catégorie