APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques » APS Feux de brousse: 1500 Ha ravagés en trois mois dans la région de Louga (Eaux et forêts) APS Tambacounda : Le PUDC met en service le réseau électrique de Dyabougou MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines Economie MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) MAP Addis-Abeba abrite le 12 février la 1ere Conférence internationale de la FAO, de l’OMS et de l’UA sur la sécurité sanitaire des aliments AIP Côte d’Ivoire / Le ministre Sidi Touré annonce une évaluation trimestrielle du Programme social du gouvernement AIP Côte d’Ivoire/ Vers un encadrement des potières de Katiola par le centre céramique AIP Côte d’Ivoire/ Vingt ans de prison ferme pour les braqueurs d’Adjouan (Aboisso) AIP Côte d’Ivoire / L’encadrement des jeunes et des femmes entrepreneurs, une nécessité (Esmel Essis)

Recouvrement : «A date nous sommes à 320.000.000 de GNF -C’est une catastrophe, un fiasco !», le préfet de Boké


  20 Septembre      21        Finance (3696), Société (46237),

   

Conakry, 19 sept (AGP)- Le préfet de Boké, Aboubacar M’Bopp Camara a convoqué une réunion de travail, dans la matinée du mardi, 18 septembre 2018, présenter les rapports d’activités de l’ensemble des collectivités locales, en recettes et en dépenses, au cours des trois (03) derniers mois, ceci depuis la suspension des Délégations Spéciales (DS), a suivi le correspondant de l’AGP dans la préfecture.

Cette réunion a regroupé les cadres et chefs Sections des services techniques, les sous-préfets, secrétaires généraux des Communes Urbaines (CU) et Rurales (CR), les chefs des Services de Défense et de Sécurité (SDS), le Conseil des Organisations de la Société Civile (COSC), ainsi que des receveurs des CU et CR.

Par le biais de la rencontre, l’autorité préfectorale de Boké tente de maîtriser la gestion financière et le niveau de recouvrement des communes et d’en avoir un regard responsable.

Dans sa déclaration, le préfet de Boké, Aboubacar M’Bopp Camara a invité ses collaborateurs, à aller vers la conciliation, le dialogue, la concertation périodique. «Une manière de concevoir et d’analyser tous les paramètres liés au bon fonctionnement de l’Administration publique dans sa juridiction.

Parlant des services de recettes, le préfet a fait savoir, que sur un budget annuel de plus de 02 milliards, la préfecture n’a pu recouvrer que trois cent vingt millions de francs guinéens (320.000.000GNF). Ce qui est, selon lui, «une catastrophe, un fiasco».

Le préfet a ajouté, que la préfecture de Boké paie à la fin chaque mois, 17 millions GNF à ses contractuels.

Plus loin, Aboubacar M’Bopp Camara a déploré «l’exploitation anarchique des carrières sans aucune autorisation et sans aucun représentant de l’Etat».

Pour le chef de Cabinet du Gouvernorat de la RA de Boké, Samba Fraterna Barry, «cette rencontre est très capitale, dans la mesure où, elle permet de redynamiser les efforts des cadres des services déconcentrés et décentralisés dans la mobilisation des recettes».

Il a précisé, que «c’est une synergie d’efforts pour atteindre les objectifs en termes de développement des collectivités décentralisées de la préfecture de Boké».

D’après le chef Section Budget au niveau de la préfecture Boké, Mohamed Camara, «le budget prévisionnel de la préfecture pour l’année 2018, s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 02 milliards 162 millions 959 mille francs guinéens».

Dans la même catégorie