AGP Résultats des Examens nationaux 2018 en Guinée : Le directeur communal de l’Education de Dixinn se réjouit ! AGP CAN U17 : Démarrage jeudi des éliminatoires GNA Total Revenue and Grants fall short of target – Finance Minster GNA Finance Budget: Measures to boost revenue GNA Government support for research to rise to 2.5 per cent of GDP AGP Koundara : Le préfet dans les CR pour s’enquérir du niveau des réalisations du projet REMECC AGP Résultats du Baccalauréat Unique 2018 : 05 admis sur 37 toutes options confondues à Lélouma ! AGP La situation sanitaire à Gueckédou : 20 cas de mortalité maternelle au 1er semestre 2018 contre 08 au 1er semestre 2017… GNA Two Nigerians nabbed for concealing drugs in « Kako » GNA GBA wishes Rapheal Mensah well in upcoming World title bout

Réhabilitation prochaine en RDC du Fonds de garanties bancaires en faveur des PME


  13 Avril      54        Economie (19459), Finance (3525),

   

Kinshasa, 13 Avril 2018 (ACP).- Le gouvernement   a décidé de réhabiliter   le Fonds de garanties bancaires de 10.millions d’USD  en vue de valoriser  le crédit d’investissement de l’Office de promotion des Petites et moyennes entreprises (OPEC), a appris vendredi  l’ACP du ministère des PME, à l’issue d’une réunion  que le ministre des Petites et moyennes entreprises, Bienvenu Liyota Ndjoli, a eu  mercredi dernier avec les représentants des organisations patronales du secteur.
Selon la source, ce fonds prendra la forme d’une mutualisation, à travers une ligne de financement par la dotation progressive, d’un montant de 10 millions d’USD.
Ce Fonds de garanties, a-t-elle précisé, est présenté comme un dispositif  financier ayant pour objectif d’encourager les institutions  financières, en particulier les banques, à accorder des crédits ou prêts, à moyen ou long terme à des entreprises (sans garantie suffisante) réputées ou PME selon la législation en vigueur en RDC.
« Le secteur des PME jour un rôle important dans la croissance inclusive, la diversification de l’économie, l’émergence d’une classe moyenne congolaise, la lutte contre le chômage des jeunes, la promotion socio-économique  de la femme et la réduction de la pauvreté. Ce secteur est confronté en RDC à un large éventail des déficits techniques et financiers tel que le manque d’encadrement et d’assistance et l’inaccessibilité au crédit  », a indiqué le ministre Bienvenu Liyota.
Après échanges, le ministre Liyota a mis en place une commission ad hoc composée des délégués de toutes les parties prenantes afin d’enrichir les modalités d’accès à ce fonds. ACP/Mat/Nmj

Dans la même catégorie