GNA FIFA unveils Grassroots Project for « The Best FIFA Football Awards » GNA Arthur And Azure Win 2018 Big Millennium Marathon GNA Ghana’s Ampah wins Gauteng North Junior Open Tourney ACP Le nouveau directeur régional d’Afrique centrale de l’AUF pour la plus grande ouverture des établissements de l’ESU ACP Appel à se manifester dans le programme de l’auto-évaluation des universités africaines ACP Mobilisation des compagnons de M’zee L.D. Kabila autour du candidat Emmanuel Shadary MAP Le Président malien reçoit à Bamako M. Saâd Eddine El Othmani MAP Tournoi international de Savate de Dakar : belle victoire de la Marocaine Oumaima Belouarath ACP L’appui de l’ASBL CAVTK aux agriculteurs et aux éleveurs congolais par des conseils techniques ACP Recrutement au master régional en Gestion des environnements littoraux et marins (GIELM) à l’AUF

Réhabilitation prochaine en RDC du Fonds de garanties bancaires en faveur des PME


  13 Avril      59        Economie (20179), Finance (3588),

   

Kinshasa, 13 Avril 2018 (ACP).- Le gouvernement   a décidé de réhabiliter   le Fonds de garanties bancaires de 10.millions d’USD  en vue de valoriser  le crédit d’investissement de l’Office de promotion des Petites et moyennes entreprises (OPEC), a appris vendredi  l’ACP du ministère des PME, à l’issue d’une réunion  que le ministre des Petites et moyennes entreprises, Bienvenu Liyota Ndjoli, a eu  mercredi dernier avec les représentants des organisations patronales du secteur.
Selon la source, ce fonds prendra la forme d’une mutualisation, à travers une ligne de financement par la dotation progressive, d’un montant de 10 millions d’USD.
Ce Fonds de garanties, a-t-elle précisé, est présenté comme un dispositif  financier ayant pour objectif d’encourager les institutions  financières, en particulier les banques, à accorder des crédits ou prêts, à moyen ou long terme à des entreprises (sans garantie suffisante) réputées ou PME selon la législation en vigueur en RDC.
« Le secteur des PME jour un rôle important dans la croissance inclusive, la diversification de l’économie, l’émergence d’une classe moyenne congolaise, la lutte contre le chômage des jeunes, la promotion socio-économique  de la femme et la réduction de la pauvreté. Ce secteur est confronté en RDC à un large éventail des déficits techniques et financiers tel que le manque d’encadrement et d’assistance et l’inaccessibilité au crédit  », a indiqué le ministre Bienvenu Liyota.
Après échanges, le ministre Liyota a mis en place une commission ad hoc composée des délégués de toutes les parties prenantes afin d’enrichir les modalités d’accès à ce fonds. ACP/Mat/Nmj

Dans la même catégorie