Inforpress MpD considera que nunca se investiu tanto na saúde como tem feito o Governo APS DIOURBEL : 481 ACCIDENTS DE LA CIRCULATION RECENSÉS EN 2020 (SAPEURS-POMPIERS) ATOP FLAMBEE DES CONTAMINATIONS DANS LE GRAND TONE : PR DJIBRIL MOHAMAN RAPPELLE LES DISPOSITIONS PRISES POUR CONTENIR LE VIRUS APS SÉDHIOU : PLUS DE 60 MILLIONS DE FCFA POUR LA CONSTRUCTION D’UN BLOC MARAÎCHER ET D’UNE CENTRALE SOLAIRE À DIAMALATHIEL APS ACCORD DE PARIS : LA RÉINTÉGRATION DES ETATS UNIS « TRÈS SALUTAIRE », SELON UN OFFICIEL ATOP L’IRES-RDEC ET LE WANEP-TOGO SIGNENT UNE CONVENTION DE COOPERATION ATOP PLUS DE 300 MORTS DENOMBRES SUR LES ROUTES SELON LE MINISTRE DE LA SECURITE ATOP LE PREMIER MINISTRE INAUGURE LES BUREAUX ANNEXES DU FUTUR SIEGE GNA EC to conduct Council of State elections on February 12 GNA Asante-Akim Central Assembly presents school furniture to education directorate

Religion : Effectif limité dans les couvents à la fête des religions endogènes (majesté Togbé Aholou Amangnihoun)


  7 Janvier      18        Société (27591),

   

Porto-Novo, 07 janv. 2021 (ABP) – Le président d’arrondissement d’Akodéha du conseil national des cultes vodoun du Bénin (CNCVB-Racine), sa majesté Togbé Aholou Amangnihoun a, lors d’un entretien avec l’ABP jeudi, rassuré des dispositions prises au niveau des couvents de la localité pour la célébration le 10 janvier prochain de la fête des religions endogènes dans le contexte de la pandémie du coronavirus.

Pour sa majesté Togbé Aholou Amangnihoun, président d’arrondissement du CNCVB-Racine à Akodéha, l’édition 2021 de la célébration de la fête des religions endogènes va connaître une légère particularité  à cause du contexte sanitaire marqué par la pandémie du coronavirus. La particularité explique-t-il, « est qu’en plus de l’observance des gestes barrières instaurés par le gouvernement, l’effectif au niveau des couvents pour les cérémonies rituelles sera limité ». Cette nouvelle restriction prise à l’en croire, a pour but d’éviter les nouvelles contaminations parce que, martèle-t-il, « il faut des hommes et femmes en bonne santé pour être des gardiens de tradition et continuer d’adorer les divinités ancestrales ». Puisque les endroits humides sont favorable au développement du virus à l’origine du coronavirus, le gardien de la tradition a précisé qu’il est fait obligation à tout chef de couvent de faire plus preuve d’hygiène dans son environnement le jour de la fête.

Par ailleurs, à propos des scarifications qui pourront être faites à certaines personnes en guise de protection à l’occasion de la célébration du 10 janvier, sa majesté a indiqué que les anciennes dispositions relatives à la scarification sont toujours de mises. L’élément nouveau apporté, ajoute-t-il, « est la prise de bain ou le lavage correct et régulier des mains à l’eau propre et au savon après chaque scarification ». S’agissant des spectacles qu’offrent les adeptes le 10 janvier, Togbé Aholou Amangnihoun a confié que des réunions ont eu lieu à cet effet. De même, pour les probables cas d’entrée en trance, souligne-t-il, des hommes et femmes spécialisés ont été instruits à l’effet de mieux gérer cette phase des spectacles.

Pour finir, le président du CNCVB-Racine de l’arrondissement d’Akodéha, a invité tous les dignitaires, gardiens de tradition et têtes couronnées à respecter les consignes et amener les adeptes et même les sympathisants des religions endogènes à observer tout au moins le port de masque.

Dans la même catégorie