GNA Ghana among countries of relative peace in Africa, says ex-head of UN peace operations GNA Police Ladies FC labours to pick a point against Sea Lions at home GNA Tema GHS to mark Child Health Promotion Week GNA PUCG matriculates fresh undergraduate students GNA Fire burns down Asante-Mampong College of Education administrative block GNA Clergyman urges Ghanaians to show love towards one another GNA Hollard Life launches MeBanb micro-insurance product ATOP ENERGIE PHOTOVOLTAIQUE : DES ARTISANS ELECTRICIENS DU BATIMENT DE LA « CRM KARA » FORMES ATOP VACCIN ANTI-COVID-19 : DE NOUVEAUX SITES DE VACCINATION DANS LE GRAND LOME ET LES REGIONS ATOP INSTITUTIONNALISATION DU ZAKAT AU TOGO : L’ACMT LANCE LE FONDS TOGOLAIS DE LA ZAKAT

Religion / Les confessions religieuses œuvrent pour la promotion de la paix en période électorale


  25 Février      18        Religion (764),

   

Porto-Novo, 25 Fév. 2021 (ABP) – Dans le cadre des élections présidentielles du 11 avril prochain, l’Observatoire chrétien catholique de la gouvernance(OCCG), assistée des différentes confessions religieuses ont, au détour d’une conférence de presse, tenue mardi à Cotonou, exhorté le peuple Béninois en général et les acteurs politiques en particulier, à la promotion de la paix et des messages de fraternité au fondement de la vie politique, pour des élections présidentielles sans heurts ni violences au Bénin, a constaté l’Agence Bénin Presse.
Selon le président de l’OCCG, l’Aumônier national des cadres et personnalités politiques, Père Nathanaël Soede, il n’y a pas de fraternité sans l’écoute mutuelle, le dialogue, l’amour de la vérité, la remise en question de soi-même devant l’autre, l’aptitude à accepter nos limites et celles de l’autre et la capacité de pardonner. « Recherchons le dialogue quel que soit long le chemin qui nous y conduira, par amour pour nous-mêmes, pour les autres et pour garantir l’avenir des biens, du pouvoir et de la construction de notre pays que nous nous recherchons », a fait savoir le religieux. A l’en croire, l’esprit de fraternité, de pardon et de réconciliation ont habité les Béninois par le passé et cette culture de paix doit toujours y demeurer.
Pour sauvegarder toujours cette vertu, il a informé que « nous avons à recourir au secours de Dieu et à l’engagement de nous tous, enfants du Bénin ». Il a alors invité tous les Béninois à une union de prière et de jeûne national qui démarre le vendredi 26 février.
Toutes les confessions religieuses ont toutes unanimement invité les fils et les filles de la Nation à s’unir d’un seul cœur et d’une même âme, pour demander au Seigneur le pardon pour le manquement en matière de démocratie, de pratiques politiques et d’organisation d’élections transparentes et pacifiques.
Soulignons que plusieurs confessions religieuses ont pris part à cette conférence de presse.

Dans la même catégorie