APS KAFFRINE : LES PASSAGERS DE 10.067 VOITURES CONTRÔLÉS AU TERMOFLASH STP-PRESS Covid-19: Governo cria extensão do Hospital de Campanha no Liceu Nacional com apoio da China STP-PRESS Covid-19: ADRA ajuda populações vulneráveis em São Tomé e Príncipe ATOP LA COMMUNE DE KPENDJAL 1 BENEFICIE D’EQUIPEMENTS INFORMATIQUES ATOP LES FORMATIONS SANITAIRES DE LA PREFECTURE DOTEES DE KITS DE PROTECTION ATOP DU MATERIEL DE RISPOSTE OFFERTS AUX ACTEURS DES FILIERES CAFE ET CACAO AGP Gabon/Covid-19 : Deux nouveaux décès, et une 7ème province atteinte APS CONTRE LES LIONS, LE BÉNIN A JOUÉ AVEC SES MOYENS (COACH) ATOP LE CLGR- LACS POURSUIT SA TOURNEE DANS LES SERVICES PUBLICS ET SOCIETES PRIVEES ATOP LES POPULATIONS DE LAMA-TESSI SENSIBILISEES SUR LA PANDEMIE

Remaniement ministériel au Gabon : Brice Laccruche Alihanga et ses proches débarqués du nouveau gouvernement


  2 Décembre      16        Politique (8750),

   

Libreville, 2 Décembre (AGP) – La nouvelle équipe gouvernementale dévoilée officiellement ce lundi soir à Libreville par le Premier ministre gabonais, Julien Nkoghé Békalé, est composée de 30 membres. On note les sorties de Brice Laccruche Alihanga, Noël Mboumba et Tony Ondo Mba.  Aussi, enregistre-t-on le retour de l’ancien ministre de l’Intérieur, Lambert Noël Matha.  

Ce nouveau gouvernement compte respectivement quatre ministres d’Etat, dix-neuf ministres et sept ministres délégués.

On note d’abord  la sortie  de l’ancien directeur de cabinet du président de la République, Brice Laccruche Alihanga, qui occupait, depuis le dernier remaniement intervenu au mois de novembre dernier, le poste de ministre en charge Suivi des investissements humains et des Objectifs du développement durables. Les ministres en charge du Pétrole, Noël Mboumba, de l’Energie et des Ressources hydrauliques, Tony Ondo Mba, Roger Owono Mba de l’Economie et des Finances chargé des Solidarités nationales, qui  sont ses proches, ont été également débarqués.

Outre ces  personnalités, le gouvernement a également vu le départ du ministre de la Communication, de l’Economique numérique et de la Poste, Rigobert Ikambouayat Ndéka,  du ministre en charge des Investissements privés chargé des partenariats publics/privés, Jean Fidèle Otandault, du  ministre délégué auprès  du ministre des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, Chargé du Plan Climat et du Plan d’Affectation des Terres, Nina Abouna, du ministre délégué au Budget, chargé des institutions financières internationales, Justine Lékogho.

S’agissant de ceux qui font leur retour, il y a respectivement le ministre d’État, en charge  l’Intérieur, Lambert Noël Matha,  le ministre de l’Énergie et des Ressources hydrauliques,  Pascal Houangni Ambouroue,  le ministre de la Promotion des investissements, des Partenariats publics-privés, chargé de l’amélioration de l’environnement des affaires, Mme Carmen Ndaot.

En ce qui concerne les nouveaux, on compte notamment le ministre du Pétrole, du Gaz, des hydrocarbures, et des Mines,  Vincent de Paul Massassa, du ministre de la Justice, Mme Erlyne Antonella Nembet épse. Damas, le ministre de l’Éducation nationale, chargé de la Formation civique, Patrick Daouda Mouguiama, et du ministre délégué auprès du ministre des Eaux et Forêts, de la Mer, de l’Environnement, charge du Plan Climat, des objectifs de Développement durables et du Plan d’Affectation des Terres,  Séverin Mayounou.

Au titre de promotion, en plus du ministre d’Etat à l’Intérieur,  figurent notamment le ministre des Affaires étrangères, Alain Claude Bilié-By-Nzé, élevé au rang de ministre d’Etat et  le ministre de la Défense, Rose Christiane Ossouka Raponda.

A contrario, l’ancien ministre en charge de l’Education nationale, Michel Menga M’Essone se voit déchargé de ce pan pour devenir uniquement, ministre  de la Culture et des Arts.

Quant aux changements de départements ministériels, l’ancien ministre de l’Intérieur, de  la Justice, Garde de sceaux, Edgard Mboumbou Miyakou qui confirme son rang de ministre d’Etat, devient le nouveau patron du ministère de la Communication. Son collègue, qui était en charge du Commerce, Jean Marie Ogandaga devient le ministre de l’Economie et des Finances.

Rappelons que ce nouveau gouvernement vient confirmer les rumeurs qui circulaient récemment dans l’opinion faisant état d’un énième remaniement. Une situation consécutive à l’opération dit «Scorpion» qui a déjà enregistré l’interpellation et les arrestations de plusieurs hauts cadres de l’administration publique soupçonnés, d’après les enquêtes,  de détournement de deniers publics, de  corruption et de blanchiment de capitaux. Ce, en complicité avec certains membres du gouvernement essentiellement proches de l’ancien directeur de cabinet du président gabonais, Brice Laccruche Alihanga.

Dans la même catégorie