MAP SM le Roi préside la cérémonie d’inauguration de l’écosystème du Groupe PSA au Maroc, une nouvelle illustration de l’excellence du « Made in Morocco » INFORPRESS INSP garante que a mortalidade infantil no período neonatal não é alarmante mas sim um desafio – INSP INFORPRESS Jorge Santos considera que o Tribunal de Justiça da CEDEAO é um instrumento privilegiado para proteger os cidadãos INFORPRESS Ministro do Turismo defende trabalho articulado entre Governo e privados para que cruzeiristas gastem mais no país ANP Mécanisme d’évacuation d’urgence des réfugiés : plus de 1300 évacués de la Libye au Niger réinstallés (HCR) AIB Les archivistes, les documentalistes et les bibliothécaires dénoncent les difficiles conditions de travail AIB Le président du Faso Roch Kaboré « ne semble pas comprendre que la réconciliation nationale est la seule voie de salut pour le Burkina Faso » (Yacouba Isaac) AIB Burkina : Le président Kaboré reçoit un rapport sur la libre circulation des personnes et des biens ACI CONGO: NÉCESSITE POUR LES ETATS D’HARMONISER LES POLITIQUES POUR FAIRE RÉGNER LA SÉCURITÉ ACI CONGO: CÉLÉBRATION DU 25EME ANNIVERSAIRE DU PARTENARIAT POUR LA CONSERVATION DU PARC NOUABALE-NDOKI

Remous sociaux et politique dominent la Une des quotidiens burkinabè


Ouagadougou, 29 mai 2018 (AIB)- Les quotidiens burkinabè de ce mardi consacrent une bonne part à la politique et aux remous sociaux, notamment le mouvement d’humeur en cours au sein du ministère en charge de l’Economie et des Finances.

Evoquant le sit-in des agents du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID) entamé la veille, Aujourd’hui au Faso affiche en première page: «Sit-in des agents du MINIFID : Tenu, mais hors ministère».

Le journal relate que la Coordination des syndicats du ministère de l’Economie et des Finances (CS-MEF) a entamé, hier lundi, un sit-in de 120 heures, sur toute l’étendue du territoire et ce, malgré l’opposition du gouvernement.

De son côté, le quotidien national Sidwaya informe que «le médiateur du Faso s’est saisi du dossier» de cette crise au ministère en charge des finances.

Le journal rapporte qu’une délégation de la CS-MEF est allée, hier lundi, expliquer au Médiateur du Faso, Saran Sérémé, la situation de crise qui prévaut dans leur ministère.

Et c’est à juste titre que L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè titre : «Grogne syndicats des Finances : Saran Sérémé entre en scène».

Pour sa part, le journal Le Quotidien reprend à sa Une les propos du Coordinateur des syndicats du MINEFID, Mathias Kadiogo qui, à l’issue de la rencontre avec Mme Sérémé, a déclaré ceci: «Nous avons bon espoir que le Médiateur du Faso réussira à faire bouger les choses».

Le même quotidien aborde le mouvement d’humeur au sein de la police municipal de Ouagadougou, renseignant que «les agents donnent un ultimatum de 72 heures au DG pour démissionner».

Pendant ce temps, Le Pays, autre quotidien privé, fait observer qu’à propos du droit de grève au Burkina Faso, «l’UAS (Unité d’action syndicale) rappelle le gouvernement à l’ordre».

Dans sa rubrique ‘’Mardi Politique’’, Le Pays donne la parole au député Ludovic Thiombiano de l’Union pour le progrès et le changement (UPC, opposition) qui estime qu’«il est temps que le MPP (Mouvement du peuple pour le progrès, au pouvoir, Ndlr) cherche un candidat autre que Roch (Marc Christian Kaboré) parce qu’il a échoué».

Quant à Le Quotidien, il consacre sa manchette au rétablissement des relations entre le Burkina Faso et la République de Chine populaire (RCP).

Il met en exergue les propos du président du point focal de la RCP Karim Démé qui déclare: «Nous avons eu des sueurs froides lorsqu’une semaine avant, Taïwan a fait une offensive médiatique».

ak/ata

Dans la même catégorie