Inforpress Cabo Verde com balanço positivo no diagnóstico e tratamento do VIH/Sida APS LÉGÈRE HAUSSE DES NOUVEAUX CAS DE COVID-19 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’Evêque du diocèse de Gagnoa exhorte les fidèles de Lakota à la paix GNA Special Voting takes off smoothly in Amansaman, other constituencies in Accra APS COMMERCIALISATION ARACHIDIÈRE : L’USINE DE LA SONACOS À ZIGUINCHOR DANS L’ATTENTE DE SES PREMIÈRES GRAINES APS ZIGUINCHOR : DES OUVRAGES SOCIAUX FINANCÉS PAR ABOU DHABI ANNONCENT DES INVESTISSEMENTS PLUS IMPORTANTS GNA Special Voting delays for nearly an hour in Tema West GNA NGO launches project to promote good sanitation and hygiene practices AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La présidente de la mutuelle de Boyo visite la parcelle de terre octroyée aux femmes du village AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une coopérative agricole fait don de matériels médicaux à l’hôpital général de Bonon

RENTREE SCOLAIRE SOLIDAIRE : LA MINISTRE DE L’ACTION SOCIALE AU CHEVET DES ELEVES  DEMUNIS DE KLOTO ET D’AGOU


  9 Novembre      10        Education (3877),

   

Kpalimé, 9 nov. (ATOP) – La ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, Mme Adjovi Lonlongnon Apédoh, épouse Anakoma, accompagnée de son collègue des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat, Pr. Dodzi Komla Kokoroko , a apporté le soutien du gouvernement et du chef de l’Etat, à 300 élèves en situation de vulnérabilité, des écoles primaire et secondaire des préfectures d’Agou et de Kloto, à travers des dons de kits scolaires, les 6 et 8 novembre à Glékopé et à Kpalimé.
Cette action du gouvernement s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’opération rentrée scolaire solidaire dans la région des Plateaux. Elle a consisté à fournir des kits scolaires aux élèves des familles vulnérables, afin de les aider à entamer cette rentrée scolaire dans la quiétude.
L’objectif est de soutenir l’éducation des enfants les plus démunis. Il s’agit, non seulement d’accompagner et d’encourager la scolarisation de ces élèves, en particulier des jeunes filles, mais aussi de soutenir les parents qui ne disposent pas de moyens pour assurer la scolarisation de leurs enfants et de donner ainsi une chance égale à tous.
A l’occasion, Mme Adjovi Lonlongnon Apédoh, s’est félicitée de la mobilisation des populations qui témoigne de l’importance qu’elles accordent à la question de la scolarisation des enfants. « Nos enfants viennent de reprendre l’école et ce n’est pas du tout facile. La situation est encore plus difficile avec la pandémie de covid-19 qui affecte négativement les activités économiques, notamment les restrictions dans les déplacements, qui empêchent l’écoulement des produits agricoles. C’est pourquoi nous apportons des kits scolaires pour aider nos petits frères et sœurs à bien entamer cette rentrée scolaire », a déclaré la ministre pour justifier son action.
La ministre a demandé aux élèves de s’appliquer à leurs études pour réussir en fin d’année, d’être respectueux envers les enseignants, obéissants à leurs parents et d’éviter les mauvaises compagnies. Aux parents, la première responsable du ministère de l’Action sociale a recommandé de promouvoir la scolarisation des jeunes filles, de les protéger contre toutes les formes de violences faites à leur endroit (violences sexuelles, mariages forcés, grossesses précoces) qui compromettent leur avenir. Elle a invité les parents et tuteurs à appeler le 1011  en cas de menace de mariage précoce pour une intervention des agents de l’Action sociale pour sauver ces filles qui sont en danger.
Pour le ministre Korokoroko Komla Dodzi, la politique éducative du gouvernement se décline autour de deux axes : améliorer les infrastructures scolaires et rénover la qualité de l’enseignement. Pour y arriver dit-il, « il faut des enseignants responsables, des élèves assidus qui acceptent d’être transformés en des génies ». Précisant que la meilleure ressource sur terre c’est l’homme, il a invité élèves, enseignants et parents à tenir compte aujourd’hui des enjeux sanitaires, économiques et même sécuritaires et à jouer leur partition pour la revitalisation du système éducatif.
Que ce soit à Glékopé ou à Kpalimé, les bénéficiaires, parents et enseignants ont salué ce geste. Ils ont exprimé leurs reconnaissances au gouvernement et promis de faire leur part pour de bons rendements en fin d’année.

Dans la même catégorie