APS APF : NIASSE PRÔNE UN CHANGEMENT DE PARADIGMES POUR LES PROJETS ET PROGRAMMES DE COOPÉRATION AGP Koundara/Environnement : Un projet pour les communautés impactées par le changement climatique AGP Boké/Santé : « Citoyens et Gouvernance-Santé » en débat dans la région AGP Dixinn/COVID-19: Les mesures sanitaires en vigueur à l’école primaire Dixinn Centre 1 AGP Siguiri/Infrastructure : Remise provisoire d’un nouveau bloc communal. AGP Mamou-Politique : Les citoyens de Konkouré opposés au retour du sous-préfet. APS MBOUR : LES BESOINS EN MOUTONS ESTIMÉS À 50 000 TÊTES (OFFICIEL) APS UNE SUBVENTION DE PLUS DE 40 MILLIONS CFA AUX ACTEURS DE LA RÉGION DE DIOURBEL APS LE SÉLECTIONNEUR DE LA GAMBIE DIT ÊTRE FIER DE SES ATTAQUANTS ÉVOLUANT À BOLOGNE APS SIGNATURE D’UN ACCORD CADRE POUR LA SÉCURITÉ DES JOJ 2022

REOUVERTURE DU CENTRE CULTUREL ALLEMAND (GOETHE-INSTITUT) : L’EVENEMENT MARQUE PAR UNE EXPOSITION COLLECTIVE ET UNE ANIMATION MUSICALE


  19 Février      52        Musique (201),

   

Lomé, 19 fév. (ATOP) – L’ambassadeur d’Allemagne au Togo, Matthias Veltin a procédé dans la soirée du, mardi 17 février à Lomé, à la réouverture officielle des locaux du Centre culturel allemand (CCA) du Togo (Goethe-Institut), après dix-huit mois de fermeture pour des raisons de travaux de réfection. L’évènement a été marqué par une exposition-vente collective de treize artistes togolais, intitulé « Nexus » et par une animation musicale, entretenue par l’artiste togolais de la chanson, Kossi Mawun et son groupe.

Selon le commissaire de ce vernissage, Eric Wonanu, « cette exposition qui s’exprime en dessin et surtout en peinture et sculpture, dégage toutes les sensibilités, notamment des œuvres abstraites et figuratives qu’on appelle l’art pour l’art, c’est-à-dire engagées qui veulent tenir un discours ». Il a précisé qu’au total trente pièces ont été exposées pour désigner selon l’intitulé, des éléments qui se rassemblent, traduisant ainsi la connexion qui les relie. « Cette exposition totalement inédite couvre deux générations d’artistes togolais expérimentés, dont le parcours est émaillé de récompenses et de distinctions. Elle a eu le mérite de servir aux amoureux des œuvres d’art, une parfaite conjonction créative et dynamique, articulée comme une source d’énergie plurielle. Tout ceci correspond à l’esprit que nous avons voulu donner à cette exposition et surtout à l’esprit même de Goethe-Institut », a expliqué M. Wonanu.
Procédant à la réouverture des locaux de Goethe-Institut et au lancement des visites de l’exposition qui va durer un mois, l’ambassadeur d’Allemagne au Togo a exprimé sa reconnaissance au directeur du centre et à toute son équipe, y compris les partenaires qui ont, non seulement contribué, mais aussi se sont impliqués pour la réouverture du centre, après dix-huit « sombres mois  de fermeture forcée ». « Enfin vous êtes de retour à votre siège et vous avez marqué cela par une exposition dénommée Nexus qui pourrait signifier en même temps la tâche prioritaire de l’institut, à savoir connecter et faire cohabiter les personnes, notamment les femmes ; les hommes ; les organisations ; les institutions et les initiatives ; dans les secteurs de la culture et de l’éducation. L’institut offre ainsi donc, d’un côté l’espace réel que sont les locaux et les activités réelles comme cette exposition, mais l’institut offre aussi les Nexus, autrement dit des idées, des pensées et des débats libres, créatifs et parfois controversés, avec toutes les opportunités que rend disponible l’espace virtuel », a-t-il indiqué.

Selon le directeur du Centre culturel allemand, Edem Attiogbé, de juin 2018 à décembre 2019, le Goethe-Institut a été délocalisé pour des raisons indépendantes de sa volonté et depuis janvier 2020 le personnel a regagné le centre.

« Les activités du centre vont se poursuivre puisqu’elles n’ont pas été interrompues. Pour ce mois de février, nous prévoyons une soirée musicale et nous travaillons également d’arrache-pied pour relancer notre programme de soutien à la scène culturelle. A cet effet, un appel à projet sera lancé pour permettre aux différents artistes de venir se produire à l’institut et ailleurs au Togo », a précisé le directeur.

L’artiste chanteur et batteur togolais, Kossi Mawun et son groupe ont clôturé cette soirée par une animation musicale qui a tenu en haleine le public.

Le Goethe-Institut a été établi au Togo en 1961 et a pour vocation de renforcer les relations entre l’Allemagne et le Togo. C’est a priori l’institution culturelle de l’Allemagne qui travaille à l’étranger à la promotion de la langue allemande et de la coopération culturelle internationale.

Dans la même catégorie