GNA Madina Divisional Police confirms assassination of investigative journalist GNA Political Parties’ Fund: Afari-Gyan blames NDC and NPP Inforpress São Vicente: Embaixador da Índia perspectiva “caminho brilhante” nas relações económicas Índia/Cabo Verde Inforpress Santo Antão: Criadores “aliviados” com anúncio do Governo de priorizar Porto Novo com novo plano de emergência Inforpress Pintura mural na Clínica Godente incita a campanha do aleitamento materno NAN Nigeria joins PAPU to celebrate PAN African Post Day NAN Anambra govt. to establish Art, Craft Village NAN Corps member to rehabilitate 20 ex-convicts in Osun NAN UNICEF laud journalists for promoting public health AIP Côte d’Ivoire/ Des vendeurs de drogue interpellés à Soubré

Reprise imminente des travaux de construction de la route kinkala-mindouli


  11 Octobre      81        Travaux publics (446),

   

Brazaville, 11 OCT (ACI) – Les travaux de construction du tronçon routier Kinkala-Mindouli (54 km), dans le Pool, pourraient reprendre au fur et à mesure que la paix s’installera dans ce département, a dit le 9 octobre à Brazzaville, le  directeur général de la société Razel-Bec. M. Olivier Monteiro.

M. Monteiro, dont la société est chargée de réaliser les travaux de construction de cette route, a indiqué avoir discuté de cette question avec le ministre congolais de l’équipement et de l’entretien routier, M. Emile Ouosso.

Selon le directeur général de Razel-Bec, pour garantir l’exécution des travaux, «il y a des conditions préalables avant d’aller sur le terrain. Nous avons fait le tour de toutes les dispositions financières et techniques. Toutes les conditions ne sont pas encore réunies».

De son côté, le directeur général de l’équipement et de l’entretien routier, M. Blaise Onanga, a souligné que la poursuite du chantier sur cet axe routier serait imminente si toutes les conditions étaient réunies. «Il est aussi question de sauvegarder la coopération entre l’Union Européenne et le Congo»,   a-t-il affirmé.

Le coût des travaux d’aménagement et de bitumage de ce tronçon routier cofinancé par le Fonds Européen de Développement (10ème FED) et l’Etat congolais est estimé à 37.685.630.347 FCFA pour un délai d’exécution prévu initialement à 33 mois, selon une source bien informée. Elle a rappelé que faute de paiement, l’entreprise en charge des travaux n’a pu respecter les délais prescrits, justifiant ce défaut de paiement par la crise économique et financière que connait le Congo.

Ce projet a connu un premier arrêt des travaux le 30 novembre 2015, suite au non-paiement de la cote  part congolaise. La reprise des travaux a eu lieu en mars 2016, après le versement par l’Etat congolais d’une somme de 5 milliards, a expliqué la source. La dette du Congo au titre des travaux exécutés à ce jour s’élève à 14.742.042.242 FCFA.

L’occupation de l’emprise des traversées des localités de Missafou et de Mindouli nécessite des expropriations estimées à un milliard. Les études d’exécution ainsi que les terrassements primaires ont été réalisées à 100%.

Sur le niveau d’exécution des travaux, les déblais ont été réalisés à 74%, les remblais à 84%, la couche de forme en litho stabilisation à 24%, la couche de fondation à 22%, la couche de base à 15%, l’assainissement longitudinal à 0,96%, les caniveaux rectangulaires en béton armé à 26%, les ouvrages d’art mineurs à 75%, les ouvrages d’art majeurs à 40% et les ponts ferroviaires à 40%.

Le chantier routier sur le tronçon Mindouli-Kinkala prend son origine au rond-point de Gambari, à la sortie ouest de Kinkala, et se termine à la sortie ouest de Mindouli-croisement Route Nationale N°1 (RN1) en direction de Pointe-Noire et la RN9 en direction de Kindamba. (ACI)

Dans la même catégorie