APS DIOURBEL : DE BONS RENDEMENTS ATTENDUS DES PREMIERS SEMIS APS UNE SENSIBILISATION À KAOLACK SUR LA FISCALITÉ APS ELIMINATOIRES DE LA COUPE DU MONDE : LA GUINÉE VEUT RECEVOIR SES ADVERSAIRES AU SÉNÉGAL APS ALIOUNE NDOYE : « LES TRAVAUX DE DRAGAGE DE LA BRÈCHE DE SAINT-LOUIS SERONT LIVRÉS EN JANVIER PROCHAIN » GNA U.S. opens public health centre in Ashanti Region GNA UNODC launches initiative to stop trafficking of synthetic opioid ANP Entretien à Niamey entre le Premier Ministre Ouhoumoudou et le vice-président de la BOAD APS VÉLINGARA : LA DOUANE TRAVAILLE À UNE MEILLEURE COMPRÉHENSION DE SES MISSIONS APS LE TFC DÉTERMINÉ À RENVERSER LA VAPEUR LORS DE LA MANCHE D’ABIDJAN (COACH) AIB Terrorisme : «La communauté internationale a un devoir de solidarité vis-à-vis du Sahel», Roch Kaboré

Resocialisation de 100 jeunes vulnérables au centre de service civique de Bimbresso


  28 Octobre      42        Société (35723),

   

Abidjan, 28 oct 2020 (AIP)- Cent jeunes en situation de vulnérabilité ont été resocialisés au Centre de service civique de Bimbresso en vue de résorber l’épineuse question  de déperdition scolaire, de lutte en amont contre la délinquance juvénile et d’insertion socio-professionnelle.

Ces jeunes présentés au cours d’une cérémonie, mardi 27 octobre 2020, dans ledit centre situé dans la localité de Songon, ont bénéficié de formations en éducation civique et morale, hygiène générale, discipline générale et en alphabétisation.

Dans deux semaines, ils recevront une formation professionnelle qualifiante durant neuf mois, suivie d’un stage d’immersion en entreprise ou auprès de maîtres artisans dans les métiers que sont la maçonnerie et l’électricité bâtiment, le froid-climatisation, la mécanique-auto et la construction métallique.

Le directeur général  de l’Office du service civique national (OSCN), Ouattara Ben Azize, a fait constater que les centres de service civique comme celui de  Bimbresso est cette école de  »la seconde chance », une opportunité inédite proposée aux jeunes afin de pouvoir prendre un nouveau départ dans la vie.

« Le Centre de service civique veut vous aider à sortir vos enfants du chemin tortueux qu’ils ont pu emprunter à un moment donné. Nous attendons de vous que vous puissiez vous impliquer pleinement dans le programme, en suivant régulièrement vos enfants, en prenant le relais, à la maison, de l’application des bonnes habitudes acquises sur le Centre », a souhaité M. Ouattara, s’adressant aux parents venus nombreux les soutenir  après la fin de cette première étape.

Nommé récemment à la tête de l’OSCN, il a exhorté les jeunes stagiaires volontaires à être exemplaires et faire la fierté de leurs familles. Il leur a fortement recommandé de revenir après les congés pour la formation qualifiante, mais également la formation au permis de conduire et au Brevet national de secourisme (BNS).

Le nouveau directeur général a remercié l’Agence française de développement (AFD), le Contrat de désendettement et de développement (C2D) et les autres partenaires  pour l’appui constant qu’ils apportent dans la mise en œuvre de ce programme placé sous l’égide du secrétariat d’Etat chargé du service civique.

En deux ans, près de 1000 jeunes vulnérables ont été accueillis dans les quatre centres de service civique installés à Abidjan, capitale économique, à Sassandra dans l’ouest du pays, à Bouaké dans le centre  et à Boundiali dans le nord.

(AIP)

Dans la même catégorie