ANP Niger : La route Hamdara- wacha-Dungass (Région de Zinder)- frontière Nigéria sera bientôt réalisée APS  La filialisation des activités de SENELEC effective en décembre 2023 (expert) APS CHAN 2023 : Pape Thiaw convoque 26 joueurs pour un stage à Toubab Dialaw APS Autoroute à péage Mbour-Kaolack : les travaux exécutés à 20% (gouverneure) APS La parenté à plaisanterie, thème de la deuxième édition du « Festi-Sérère » AIP Côte d’Ivoire – AIP / Ouverture du premier sommet pour la promotion de l’élevage et la garantie de la sécurité alimentaire MAP Burkina: au moins douze personnes tuées dans une attaque terroriste dans le nord MAP Fès: Focus sur les réglementations pour promouvoir l’approche genre dans les médias africains ANP ‘’Nous sommes heureux de constater que le Président est attaché aux valeurs démocratiques, sans lesquelles il n’y aura pas d’Etat de droit’’ (Bâtonnier du Niger) APS L’État veut mettre en place une stratégie de lutte contre le vol de bétail

Restructuration de la commission de la CEDEAO : Les députés communautaires édifiés sur les prérogatives du parlement de la communauté dans ce contexte


  29 Septembre      19        COOpération (449), Economie (16630),

   

Niamey, 29 sept (ANP)-Les députés du parlement de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) réunis à Lomé au Togo, ce jeudi 29 septembre 2022, dans le cadre d’un séminaire parlementaire ont été édifiés sur les prérogatives du parlement communautaire dans un contexte de restructuration de la commission de la CEDEAO.

Ce séminaire, qui durera deux jours, a pour thème « Application de l’Acte additionnel relatif au renforcement des prérogatives du Parlement eu égard à la restructuration de la Commission de la CEDEAO». Il permettra, a indiqué le président Sidie Mohamed Tunis, président du parlement de la CEDEAO à l’ouverture des travaux, ‘’aux parlementaires de mieux comprendre l’étendue de leurs prérogatives renforcées et de s’en approprier pleinement’’.

‘’Ce séminaire devrait également permettre aux députés d’être suffisamment informés des réformes institutionnelles en cours dans le système de la CEDEAO, en particulier au sein de la Commission de la CEDEAO, et de la manière dont elles affectent directement leur travail’’ a insisté le président du parlement de la CEDEAO. .

Il a, à cette occasion, rappelé que ‘’compte tenu des principes et eu égard aux réformes institutionnelles intervenues récemment dans la Communauté, notamment au niveau de la Commission de la CEDEAO, où le nombre de Commissaires a été ramené de quinze (15) à sept (7), l’équipe dirigeante du Parlement de la CEDEAO a jugé opportun de tenir ce Séminaire’’.

Parlant encore de ce séminaire, Sidie Mohamed Tunis a fait savoir qu’il ‘’nous servira également de forum pour réfléchir profondément sur les moyens de consolider notre relation dans le cadre institutionnel de la CEDEAO. Cela devrait garantir que nous soyons en mesure d’apporter des contributions significatives au processus d’intégration, conformément aux prérogatives inscrites dans l’Acte complémentaire’’.

‘’Je m’attends également à ce que ce séminaire incite le Parlement à rechercher de plus grandes compétences qui permettent à l’institution de jouer pleinement son rôle dans l’exercice de ses fonctions politiques et diplomatiques’’ a-t-il laissé entendre.

Pour le président Sidie Mohamed, ‘’en nous efforçant de renforcer notre compréhension du rôle institutionnel et des prérogatives qui nous sont conférées par l’Acte additionnel, il est très important que nous restions sensibles aux défis auxquels sont confrontées nos réalisations en matière d’intégration régionale’’.

Ces défis, selon Mohamed Tunis, se résument à ceux posés par ‘’la crise économique mondiale et les conflits internes’’.

‘’Il s’agit notamment des difficultés économiques et de l’augmentation du coût de la vie, du changement climatique qui affecte nos pays de plusieurs façons et de la reddition des comptes dans notre système de gouvernance’’ a-t-il détaillé avant de souligner que ‘’tout cela requiert notre attention’’.

Il a également relevé qu’à mesure que les peuples ouest africains tentent de reconstruire leurs économies à la suite de la pandémie de COVID-19, ‘’nous devons également prendre des mesures très décisives pour lutter contre la corruption qui continue de saper notre développement et de ralentir la croissance économique dans les États membres de la CEDEAO’’.

‘’Le temps d’une action accélérée est venu’’ a conseillé le président du parlement de la CEDEAO.

Évoquant, par ailleurs, les élections présidentielles qui interviendront l’année prochaine au Nigéria, en Sierra Leone et au Libéria, Mohamed Tunis s’est dit ‘’convaincu que toute accession au pouvoir doit se faire par le biais d’élections libres, justes et transparentes’’.

Il a, cet effet, espéré que ‘’tous les mécanismes seront élaborés pour permettre au peuple d’exprimer librement sa volonté à travers son vote et que sa voix soit entendue à travers une presse libre. Ce sont des idéaux qui restent très nobles pour la démocratie que nous voulons pour nous-mêmes et les générations à venir’’.

‘’Notre Parlement demeure une référence sur tout le continent africain et qu’à ce titre, l’Afrique et la région se tournent vers nous pour le leadership, ainsi que pour le développement politique et économique’’ a fait savoir le président Tunis qui a appelé, enfin, à ‘’veiller à répondre à ces attentes et à nous approprier la paix, la sécurité et la gouvernance de notre région’’.

Notons que juste après l’ouverture de ce séminaire, les députés communautaires ont suivi plusieurs communications relatives au thème central de cette rencontre de Lomé.

Rappelons que ce séminaire, organisé par le parlement de la CEDEAO, sera suivi, du 3 au 7 octobre 2022, toujours à Lomé, de la 2ème session extraordinaire au titre de l’année 2022 de l’institution parlementaire de la communauté, dite session budgétaire.

Dans la même catégorie