Lina WAICA Conducting Capacity Building for West African Insurance Staff Lina President Sirleaf Declares Thursday, August 24, ‘National Flag Day’; To Be Observed as A National Holiday Lina President Sirleaf Commissions Three Senior Government Officials; Urges Them to Promote Peace, Development AIP Côte d’Ivoire / Des messages de sensibilisation contre la propagation du paludisme à Dabou AIP Côte d’Ivoire/ Les prix des produits respectés dans les grandes surfaces à Yamoussoukro ACP Défense : clôture à Kibomango de la formation anti-terroriste du 123ème bataillon GR Lina President Sirleaf Issues Executive Order No. 87; Extends EO No. 80, Suspending Tariff on Rice ACP Une mission du gouvernement à Lubumbashi pour vulgariser les mesures de lutte contre la fraude ACP La RDC participe à une conférence ministérielle de l’OACI à Charm el-cheikh (Egypte) ACP L’annuaire statistique RDC 2015 porté sur les fonds baptismaux à Kinshasa

Retrait du FCFA:  »cela nous permettra de réaffirmer notre indépendance » (Roch Kaboré)


  20 Mars      13        Economie (13851),

   

Ouagadougou, 20 mars 2017 (AIB)-Une monnaie commune, autre que le FCFA, permettra aux Etats membres de la CEDEAO de  »réaffirmer » leur  »indépendance », a déclaré vendredi le président du Faso Roch Kaboré qui plaide pour cela soit fait  »à moyen terme ».

 »C’est un gros défi lancé aux présidents de réfléchir pour qu’ensemble nous puissions avoir une monnaie. Cela nous permettra de réaffirmer notre indépendance, d’avoir une politique monétaire propre à nous et non pas attelée à une autre monnaie telle que l’Euro », a déclaré Roch Marc Christian Kaboré.

Le président du Faso s’exprimait vendredi, en marge de la clôture du 5eme Forum international Afrique développement, à Casablanca au Maroc.

Plus de cinquante ans après les indépendances, seize pays d’Afrique centrale et de l’ouest ont toujours l’obligation de déposer 50 % de leurs réserves de change auprès du Trésor public français, en échange d’une «garantie de stabilité» entre le FCFA et l’Euro.

De plus en plus de leaders africains et des organisations de la société civile, appellent à la création d’une monnaie propre à l’Afrique à la place du FCFA, monnaie coloniale créée en 1945 par la France.

 »Je ne peux pas affirmer que cela sera fait d’ici 2020 (prévision de la CEDEAO, ndlr). Mais c’est un débat sur lequel il faut garder l’œil ouvert pour le faire à moyen terme », a ajouté le président Kaboré, toujours cité par le quotidien public Sidwaya.

Agence d’Information du Burkina

ata

Dans la même catégorie


[sam id="2" name="pub pight 1" codes="true"]