LINA NAYMOTE Takes Reconciliation Confab To Bong, Margibi MAP Addis-Abeba: La MGPAP récompensée par l’Association Internationale de la Sécurité Sociale pour sa politique de proximité et la bonne gouvernance MAP Amnesty dénonce des « expulsions massives illégales » de Subsahariens en Algérie LINA Man, 48, Detained For Allegedly Raping Foster Daughter LINA Police Begin Search For Murder Suspect In Bong LINA Foreign Ministry Bids Farewell To Late Career Diplomat Bruce MAP Messahel est une « honte » pour la la diplomatie algérienne (militants) MAP Le Maroc prend part au Caire aux travaux du congrès de la Fédération Internationale des Femmes d’Affaires et Professionnelles MAP Le Niger, la RCA et le Tchad enregistrent le taux le plus élevé de prévalence des mariages des enfants dans le monde LINA Brumskine Alleges ‘Constitutional Breaches’ In October 10 Polls

Retrait du FCFA:  »cela nous permettra de réaffirmer notre indépendance » (Roch Kaboré)


  20 Mars      14        Economie (14673),

   

Ouagadougou, 20 mars 2017 (AIB)-Une monnaie commune, autre que le FCFA, permettra aux Etats membres de la CEDEAO de  »réaffirmer » leur  »indépendance », a déclaré vendredi le président du Faso Roch Kaboré qui plaide pour cela soit fait  »à moyen terme ».

 »C’est un gros défi lancé aux présidents de réfléchir pour qu’ensemble nous puissions avoir une monnaie. Cela nous permettra de réaffirmer notre indépendance, d’avoir une politique monétaire propre à nous et non pas attelée à une autre monnaie telle que l’Euro », a déclaré Roch Marc Christian Kaboré.

Le président du Faso s’exprimait vendredi, en marge de la clôture du 5eme Forum international Afrique développement, à Casablanca au Maroc.

Plus de cinquante ans après les indépendances, seize pays d’Afrique centrale et de l’ouest ont toujours l’obligation de déposer 50 % de leurs réserves de change auprès du Trésor public français, en échange d’une «garantie de stabilité» entre le FCFA et l’Euro.

De plus en plus de leaders africains et des organisations de la société civile, appellent à la création d’une monnaie propre à l’Afrique à la place du FCFA, monnaie coloniale créée en 1945 par la France.

 »Je ne peux pas affirmer que cela sera fait d’ici 2020 (prévision de la CEDEAO, ndlr). Mais c’est un débat sur lequel il faut garder l’œil ouvert pour le faire à moyen terme », a ajouté le président Kaboré, toujours cité par le quotidien public Sidwaya.

Agence d’Information du Burkina

ata

Dans la même catégorie


[sam id="2" name="pub pight 1" codes="true"]