AGP Le SEENA s’interroge sur l’avenir de l’éducation au Gabon AGP «Il n’y a aucun conflit entre le Gouvernement et les ordres religieux» (Ministre de l’Intérieur) AGP Gabon : Le Gouvernement allège le couvre-feu d’une heure AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 44 nouveaux cas de COVID-19 et 57 guéris le 26 septembre 2020 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’arrêt de la Cour africaine des droits de l’Homme est nul et de nul effet (Ouattara) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Visite d’Etat: Le quartier Marahoué de Bouaflé accède à l’électricité ANP Niger : Le Japon fait don de matériels de secours d’urgence aux victimes d’inondations MAP Six « volontaires » antijihadistes tués au Burkina MAP Côte d’Ivoire: les appels de l’opposition à la « désobéissance civile » n’iront nulle part (Ouattara) MAP Le Président kényan ordonne au gouvernement de moderniser et de rénover neuf stades d’ici fin décembre

Réunion ce mardi 8 septembre du Conseil National de Sécurité (CNS) élargie au Comité de suivi des inondations


  8 Septembre      16        Securité (1603),

   

Niamey, 08 Sept (ANP) – Le Président de la République Issoufou Mahamadou a présidé, ce mardi 08 septembre 2020 au Palais de la Présidence, une réunion du Conseil National de Sécurité (CNS) élargie au Comité de suivi des inondations.

Le Chef de l’Etat était entouré pour la circonstance du Ministre de la Défense, celui en charge de l’Intérieur, le Ministre de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes, celui délégué au budget, les différents responsables des Forces de Défense et de Sécurité (FDS), ainsi que d’autres responsables concernés par les deux préoccupations.

Organe constitutionnel, le Conseil National de Sécurité (CNS) donne des avis au Président de la République sur les questions relevant des domaines de la sécurité, de la défense de la Nation et aussi sur la politique étrangère du pays. Ses délibérations ne font l’objet d’aucune communication.

Cette rencontre élargie aux membres du Comité de suivi des inondations intervient à la suite de la visite qu’a effectuée le Président de la République Issoufou Mahamadou aux sinistrés du 4ème Arrondissement de Niamey dans la même matinée.

La Ville de Niamey, note-t-on, subit de pleins fouets les conséquences des inondations occasionnées par les abondantes pluies tombées ces dernières semaines. Ces inondations, nées du débordement du fleuve Niger, ont notamment causé l’effondrement des centaines de maisons, contraignant des dizaines de milliers de familles de la capitale à se réfugier dans des abris de fortune.

Les inondations ayant également touché presque l’ensemble du pays, le Gouvernement a décidé de déclarer officiellement le déclenchement du Mécanisme de Réponse Immédiate (MRI) de la Banque Mondiale pour l’année 2020.

A la date du 1er septembre 2020, les inondations enregistrées dans le pays ont précisément fait 34 016 ménages sinistrés, soit 294 357 personnes concernées. En termes de pertes en vies humaines, 57 personnes ont été tuées. 41 des 63 départements que compte le pays sont touchés.

Dans la même catégorie