GNA Fertilizer can be used for other nefarious activities – Police GNA Ghana’s petroleum revenue must be utilized judiciously – PIAC GNA KPMG Appoints New Senior Partner ATOP REMISE OFFICIELLE DES INFRASTRUCTURES MARCHANDES AU MARCHE PREFECTORAL D’ELAVAGNON ANP BEPC 2019 Maradi : 32.523 candidats se sont lancés pour les épreuves ANP Le Président de la République reçoit l’ancien Chef d’Etat béninois Soglo ANP Niger : La loi réprimant la cybercriminalité adoptée au parlement GNA NADMO disburses GH814,000.00 to support June 3rd disaster victims GNA Stratcomm launches 7th Edition of Ghana Garden and Flower Show GNA Tema Kwasea Dwaso traders appeal for more time

Réunion des Ministres en charge des Télécommunications de la CEDEAO à Niamey


   

 

Niamey, 23 Juin (ANP)-Le Premier ministre, chef du Gouvernement, M.Brigi Rafini, a présidé, ce jeudi à Niamey l’ouverture des travaux de la 2ème Session Ordinaire de la Conférence des Postes des Ministres des Etats de l’Afrique de l’Ouest, et de la 14ème Réunion des Ministres en charge des Télécommunications et de la technologie de l’information et de la communication(TIC) de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Il s’agit, au cours de cette réunion de deux (2) jours, pour les experts, de réfléchir sur les voies et moyens de créer les conditions de l’accès des pays sans littorale à la bande passante nationale et internationale disponible sur les réseaux terrestres au sein de l’espace CEDEAO.

Le Premier ministre, Brigi Rafini fonde l’espoir qu’à la fin de ces assises que « notre espace communautaire sera doté d’un cadre de politique et de stratégies harmonisés qui permettra aux operateurs désignés d’être efficaces et viables d’un secteur postal à même de contribuer dans la réalisations de la vision intégrationniste de la CEDEAO 2020 ».

Selon le chef du Gouvernement, « le secteur des télécommunications, quant à lui, est aujourd’hui non seulement économique a part entière, mais aussi un levier de croissance sur lequel nos Etats fondent beaucoup d’espoirs pour améliorer les recettes budgétaires et impulser le développement économique et social ».

La CEDEAO, rappelle-t-on, regroupe 15 Etats qui prônent leur intégration socioéconomique et culturelle.
AIO/AMC/DMM

Dans la même catégorie