Inforpress Covid-19: Governo vai anunciar “muito brevemente” a data da reabertura das fronteiras – ministro do Turismo AGP Gabon : Début ce vendredi de l’élection des juges consulaires AGP Match amical Gabon-Bénin: Innovations et surprises de Patrice Neveu ANP Syndicalisme : L’USTN célèbre les 60 ans de sa création GNA First phase of government’s Sino-hydro road project covers 441 inner-city roads-Veep GNA « Work together with communities to tackle child protection issues » – NCCE GNA Bloomberg Philanthropies begin six-year road safety support in Ghana AIP Visite d’État: Ouattara salue la mobilisation exceptionnelle de Zuénoula AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Sortie de la première promotion du centre de service civique de Guingréni AIP Visite d’Etat dans la Marahoué : Les populations de Zuénoula plaident pour des reformes administratives dans le département

Réunion du CNDP : Le Premier Ministre appelle au respect des dispositions légales


  26 Août      5        Politique (11362),

   

NIAMEY, 26 août (ANP) – Le Premier Ministre Brigi Rafini, également président du Conseil National de Dialogue Politique (CNDP), a présidé, le mardi 25 août 2020 au Palais des Congrès de Niamey, une réunion extraordinaire de cet organe consultatif.

A la demande du groupe des partis politiques non-affiliés, cette réunion a essentiellement discuté des informations sur le processus électoral en cours au Niger et du mode de scrutin.

A l’occasion, le Premier Ministre, après avoir reconnu que « ce n’est pas nécessairement le meilleur vote que nous ayons au Niger », a déclaré qu’il est « impératif que la réflexion continue », soulignant toutefois que « nous devons nous en tenir à ce qui est prescrit par les textes ».

Selon lui, « on n’a pas intérêt à remuer et bousculer les choses qui ont déjà fait leur preuve, même si cela n’a peut-être pas donné satisfaction à tout le monde ».

Auparavant, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a dressé la situation du processus électoral aux membres du CNDP, notamment celle de l’enrôlement biométrique des électeurs, celle des audiences foraines et celle du dernier chronogramme établi pour l’organisation des différents scrutins (élections générales et locales).

La CENI a également rassuré le CNDP que l’audit du processus électoral, particulièrement celui du fichier électoral biométrique, se poursuit dans des bonnes conditions, les organismes chargés de le mener étant à pieds fermes.

Des préoccupations ont été soulevées par rapport à la carte d’électeur, qui peut notamment servir à des votes multiples, selon certains participants. La réunion a demandé à la CENI de mettre en place un mécanisme urgent afin d’éviter les votes multiples.

Quant à l’enrôlement des Nigériens de la diaspora, « la CENI s’active à l’entreprendre dès qu’il sera possible », résume-t-on.

Cette réunion a, par ailleurs, traité d’un avant-projet de décret portant application de la loi sur le quota. Il était question « de recueillir les avis des partis politiques sur ce projet de texte qui nous paraît important à la veille des échéances électorales », a annoncé le Chef de Gouvernement.

Cette session, note-t-on, a été une nouvelle fois boycottée par l’Opposition politique. Elle s’est déroulée en présence des Grands Témoins (des leaders d’opinion et religieux) et du Coordonnateur Résident par intérim du Système des Nations Unies au Niger, M. Attaher Maïga.

Au Niger, note-t-on également, le mode de scrutin pour les élections présidentielles est le suffrage universel à deux (2) tours. Pour les législatives, il est appliqué le proportionnel territorial et le scrutin majoritaire uninominal à un tour pour les circonscriptions spéciales.

Dans la même catégorie